Publié le 7 août 2021

Jeux Olympiques de Tokyo : tous derrière la délégation isséenne !

Les Jeux Olympiques se déroulent à Tokyo jusquau 8 août. Représentants de leurs pays respectifs, plusieurs athlètes isséens représentent aussi notre Ville au Pays du Soleil Levant. Portraits.
Maxime Pauty

Maxime Pauty a remporté, le 1er août, la médaille d'or de l'épreuve de fleuret par équipe, avec ses coéquipiers Enzo Lefort, Erwann Le Péchoux et Julien Mertine ! Pur produit de la formation sportive de la Ville, Maxime Pauty, est âgé de 27 ans. Isséen depuis l’enfance, inscrit au Cercle des Mousquetaires d’Issy depuis ses 5 ans, il a récemment accroché plusieurs titres majeurs à son palmarès : champion d’Europe et vice-champion du monde en titre. Sans oublier son titre de champion de France. Un joli parcours qui lui vaut aujourd’hui d’occuper la 16e place mondiale. 

Le fleuret isséen a aussi été représenté, côté français, par Emeric Clos, entraîneur national et Pascal Mage, qui a fait partie du corps arbitral, sont de la partie. 

Alexander Choupenitch
Alexander Choupenitch

Autre médaillé olympique qui représente fièrement son club isséen, mais avec la sélection tchèque : Alexander Choupenitch. Actuel 26e mondial, il a disputé ses deuxièmes Jeux Olympiques et décroché la médaille de bronze, le 26 juillet.

Gabriela et Stefani Stoeva
Gabriela et Stefani Stoeva

Deux autres championnes d’Europe de la ville étaient au Japon, dans la discipline du badminton cette fois-ci. Les soeurs Gabriela et Stefani Stoeva représentaient leur club de l’IMBC92, où elles évoluent depuis six ans. Les double championnes d’Europe n'auront malheureusement pas connu le succès à Tokyo, car après deux matchs de poule perdus sur les trois programmés, leur aventure olympique s'est terminée le 27 juillet.

Le sport isséen paralympique sera également représenté à Tokyo, avec la présence de Nantenin Keita aux Jeux Paralympiques, qui se dérouleront du 24 août au 5 septembre. À 36 ans, la pensionnaire de l’Avia Club Athlétisme collectionne déjà les médailles olympiques : elle a en effet reçu une médaille de bronze au 400 m et une d’argent au 200 m durant les JO de Pékin, une médaille de bronze à l’épreuve du 100m à Londres, et enfin une médaille d’or en 2016 à Rio sur l’épreuve du 400 m. Celle qui est aussi la fille du musicien Salif Keita part donc à Tokyo avec de grandes ambitions, et le rêve sans aucun doute d’ajouter un nouveau titre olympique à son palmarès.

Trésor Makunda sera également de la partie, accompagné par son guide Lucas Mathonat, pour l'épreuve du 400 mètres. Ce sera sa 4ème participation à une compétition olympique, après Athènes, Pékin et Londres où il a déjà remporté quatre médailles (une en argent, et trois en bronze). 

Emilie Morier
Emilie Morier

Issy comptait également une sélectionnée en triathlon : Emilie Morier. Licenciée à l’Issy Triathlon depuis 7 ans, la triathlète est passée dans le monde du sport professionnel en 2019, avec son titre de championne du monde des moins de 23 ans. Elle a été sélectionnée dans l'équipe de France pour les JO, et n'a malheureusement pas pu prendre part aux épreuves de triathlon. 

Concernant le handball féminin, deux joueuses du Paris 92 figurent dans le groupe parti à Tokyo : l’ailière droite Laura Flippes, et la gardienne Catherine Gabriel. La France a réussi à se qualifier pour les quarts de finale, après une phase de matchs de poule pas toujours très simple. Mais l'équipe de France gagne en puissance, et s'est qualifiée mercredi 4 août en demi-finale, qu'elle jouera vendredi 6 contre la Suède.

Lara Gonzalez, joueuse du Paris 92 qui avait été appelée avec la sélection espagnole, n'a pas passé la phase des poules.