Mis à jour le 14 juin 2022

Jardiner en ville, ça commence par Issy

À l’occasion de « La campagne à Issy » au jardin botanique le 15 mai, la web-série « Agir pour le climat, Ça commence par Issy » a rencontré la youtubeuse Ophélie Damblé qui a partagé aux Isséens ses conseils pour verdir la ville.

Pas besoin d’un grand jardin ni de grandes connaissances pour s’exercer au jardinage en pleine ville. « Je pense que c’est complètement possible de cultiver même quand on n’a pas forcément de jardin » affirme Ophélie Damblé, créatrice de la chaîne YouTube Ta mère nature. « On n'a pas spécialement besoin de beaucoup de matériel. Ses mains c’est un super outil pour démarrer, ça demande donc très peu de budget », continue la youtubeuse. Et ce n’est pas parce qu’on a un petit espace qu’on ne peut pas cultiver de nombreuses plantes. La menthe, par exemple, présente de nombreuses variétés à planter.

Pour Ophélie Damblé, pas besoin de beaucoup d’expérience pour se lancer dans le jardinage. C’est d’ailleurs le thème de sa chaîne YouTube : partager des conseils, dédramatiser les défis du jardinage et rassurer les cultivateurs amateurs. « Il y a des choses qui vont fonctionner dans mon jardin mais pas forcément chez vous », tempère la youtubeuse dans sa vidéo de présentation.

Cultiver en jardin partagé

Mais le jardinage en ville peut également se faire en communauté, comme l’explique Éric, jardinier et membre d’une association qui s’occupe du jardin partagé du Chemin des vignes d’Issy-les-Moulineaux. Ainsi, les jardins de la ville rassemblent des Isséens, a l’image de Claire, autour d’un potager et d'une pratique d'agriculture sans pesticides. « Nous sommes nombreux et on partage le jardin. Nous n’avons pas des récoltes énormes, mais cela crée du lien social», déclare la jardinière. Les jardins partagés sont un bon moyen de rencontrer ses voisins et de se s’entraider !