Publié le 7 mai 2020

📢 Déconfinement: ce qui change concrètement

Les mesures de confinement en vigueur depuis le 17 mars sont levées depuis le lundi 11 mai. Ce n'est pas la fin de la pandémie du COVID19, mais le début d'une nouvelle phase prévue pour durer jusqu'au 2 juin.

La ville d'Issy-les-Moulineaux a adopté un plan de reprise d’activité qui s’inscrit dans le plan national de prévention et de lutte contre la pandémie de COVID-19 (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus). Comme toute organisation, nous devons anticiper la reprise progressive de certaines activités non essentielles, mises entre parenthèses depuis le début de la période de confinement, initiée le mardi 17 mars dernier.

Dans cette première phase du déconfinement, en vigueur jusqu'au 2 juin, les modalités de reprise de l’activité diffèrent selon les services et les missions. 

Le Centre administratif municipal sera ouvert lundi 11 mai afin de permettre aux Isséens de réaliser de nouveau leurs démarches administratives, sur rendez-vous uniquement. Pour autant, le télétravail restera la norme au sein de la collectivité et les règles de sécurité sanitaire pour les agents physiquement présents seront strictement appliquées. Le Centre Administratif Municipal est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h et reste fermé le jeudi soir et le samedi matin. Les prestations se font sur rendez-vous.

État-civil : Le service assurera les missions de délivrance des documents et actes d’état civil sur rendez-vous. En fonction des personnels qui pourront être mobilisés, l’activité sera prioritairement orientée vers les actes les plus urgents (actes et procédures relatives aux naissances et aux décès, documents d’identités en urgence).   

L'accueil IRIS au Centre Administratif reprendra ses missions d’accueil du public et de délivrance des documents d’identité au rez-de-chaussée et à l’accueil du 1er étage. L’accueil téléphonique et numérique continue d’être assuré à distance en télétravail sur les horaires habituels.

Le service du Logement reprendra également l’accueil du public.

Le service de l'Éducation assurera également un accueil, sur rendez-vous, pour les inscriptions scolaires.

Les missions du CCAS (pôle Seniors, pôle Santé, pôle Aides et Solidarité, pôle Handicap) se rapportant plus particulièrement au suivi et à l’aide d’urgence ont été maintenues durant la période de confinement, soit par le biais d’un traitement à distance (permanence téléphonique, instruction de dossiers d’aide, etc.), soit par le biais d’un accueil direct (au libre-service-social et dans les centres de santé).

Ce mode de fonctionnement va être préservé. Ainsi, le télétravail et l’accueil physique des usagers continueront d’être conciliés, à la fois pour garantir la continuité des services essentiels et préserver la sécurité des agents. Pour les centres de santé, le recours à la télémédecine va être accentué et les consultations médicales classiques vont prendre le pas sur les consultations dédiées à la détection et au suivi du syndrome caractéristique du Covid.

 

Les mesures de protection du personnel et du public

En phase pandémique, l’ensemble du personnel municipal devra respecter les mesures barrières validées par les autorités et l’Autorité Territoriale. Ces gestes barrières seront affichés et une sensibilisation sera réalisée auprès de chaque agent par son responsable de service via la remise en main propre d’une « fiche réflexe », reprenant les gestes simples à réaliser pour éviter la contamination au travail. Cet outil de communication s’appuie sur les préconisations du gouvernement (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus ) et les directives des autorités compétentes.

Les postes d’accueil du public seront organisés en conséquence en organisant les aires d’accueil et salles d’attentes pour limiter les risques infectieux.

Dans la mesure du possible, les postes d’accueil seront équipés de vitres en plexiglas pour empêcher la transmission de micro-gouttelettes entre l’agent d’accueil et les usagers.

Si cela n’est pas possible, l’ensemble des agents d’accueil seront équipés d’une visière en complément de leur masque de protection.

Accueil IRIS
Aménagement au 1er étage du Centre administratif, au niveau de l'accueil IRIS.

Seront mis à disposition, pour l’ensemble du personnel, des flacons de solutions hydro alcooliques ainsi que des lingettes désinfectantes afin de procéder au nettoyage régulier des outils collectifs (poignets de portes, surfaces, photocopieurs etc.).

Une information à destination des usagers sera affichée au sein de chaque service accueillant du public. Celle-ci informera en outre, l’obligation du respect de la distanciation sanitaire. Lorsque l’agencement le permet, des bandes de distanciation seront apposées au sol, à minimum 1 mètre de la borne d’accueil.

Toute réunion réalisée en présentiel non essentielle sera annulée et reportée ultérieurement. Si nécessité de tenir une réunion essentielle, impossible à réaliser par visio-conférence, celle-ci se fera dans le respect de la distanciation sanitaire (une place libre entre chaque participant, deux dans l’idéal). 

L’ensemble des équipements seront réaménagés, de sorte à favoriser :

  • Le maintien de la distanciation physique
  • L’application des gestes barrière
  • La limitation de la circulation des personnes au sein des bâtiments
  • L’assurance d’un nettoyage et d’une désinfection des locaux et matériels
  • L’information et la communication à l’intention des agents et des visiteurs

Retour progressif des enfants à l'école et à la crèche

Si les enseignants et personnels de crèche seront de retour lundi 11 mai, les enfants seront accueillis à partir de jeudi 14 mai. Le retour des enfants est facultatif et l'école à la maison restera possible.

Le dispositif performant déjà éprouvé dans l’école et la crèche de garde pour les personnels prioritaires depuis mi-mars aussi bien pour le personnel municipal, les enseignants et les enfants, sera généralisé. Toutes les mesures seront prises pour que les enfants de classes distinctes aient le moins de contacts possibles (arrivée le matin répartie sur 30 min ; utilisation des espaces de restauration en respectant les distances physiques, avec plateaux repas ou pique-nique fournis par Elior ; nettoyage renforcé des espaces et surfaces). 

Dans toutes les crèches et écoles, les locaux ont été aménagés de façon à accueillir un nombre limité d'enfants, en fonction des lieux (5 à 10 par classe en maternelle, 15 en élémentaire et 10 maximum en crèche). Tous les niveaux peuvent être accueillis en école élémentaire, en fonction de la disponibilité des enseignants.

L'Education Nationale a fixé une liste d'enfants prioritaires à accueillir à temps plein (lundi, mardi, jeudi, vendredi) : enfants des personnels soignants, de secours, de sécurité, de la Poste, de la RATP, des enseignants, des Atsem etc. Puis chaque école décidera d'accueillir les élèves en fonction de leurs priorités : enfants en difficulté, en priorité les Grandes Sections, CP et CM2, etc. Les enfants non prioritaires pourront être accueillis, en fonction des limites de nombre imposées par classe, deux jours par semaine (lundi et jeudi / mardi et vendredi). 

Conditions générales de fonctionnement des écoles :

  • Le temps scolaire sera organisé sur 4 jours avec les horaires suivants : 8h45 – 11h45 et 13h30 – 16h30 ;
  • Il n’y aura pas école le mercredi matin ;
  • Pour le moment, il n’y aura pas de centres de loisirs organisés le mercredi, sauf pour les enfants de personnel prioritaire (soignants, police, secours) ;
  • La garderie du matin ne sera pas assurée. L’accueil des enfants le matin commencera à 8h35. Les directeurs d’école vous informeront des horaires d’entrées et de sorties qui devraient être échelonnées.
  • La restauration scolaire sera assurée et proposée aux familles. Les enfants pourront bénéficier d’un repas froid (plateau repas ou pique-nique) facturé à demi-tarif.
  • L’accueil périscolaire du soir sera également mis en place à partir de 16h30 jusqu’à 18h30 dans chaque école, avec une facturation à l’heure. Les familles devront fournir le goûter à leur enfant. Les sorties des enfants pourront se faire en continu, vous permettant de venir les chercher à l’heure souhaitée.

Les situations pouvant différer en fonction des lieux, chaque famille sera informée par l'école ou de la crèche concernée.

Pour se rendre compte du dispositif, la Rectrice de l'Académie de Versailles est venue à l'école Saint-Germain, le 6 mai. Une visite relatée dans un article détaillé du Parisien et sur Issy.TV.

Réouverture progressive des équipements culturels

  • Le Musée Français de la Carte à Jouer a rouvert le mercredi 13 mai, suivant les horaires habituels. L’accès aux galeries des collections permanentes et à l’exposition « Cartomancie » est fléché sous la forme d’un parcours obligé à sens unique. Un contrôle des flux est opéré à l’entrée. Un masque est remis à chaque visiteur et l'entrée est gratuite. 
     
  • La Médiathèque du Centre-ville ouvrira vendredi 15 mai, suivant les horaires d’été (du mardi au vendredi, de 14h à 19h et le samedi de 13h à 18h), avec un service limité aux dépôts (par la boîte automatique de retour de documents seulement) et aux retraits de documents réservés avant le 11 mai uniquement sur rendez-vous par téléphone ; les bibliothécaires contacteront les usagers concernés. De plus, la structure sera en mesure de recevoir les classes qui souhaiteraient bénéficier de prestations sur rendez-vous et d’animations.

    Il n’y aura donc aucune consultation sur place et les lieux vont être reconfigurés pour limiter les accès aux espaces. Tous les documents empruntés doivent faire l’objet d’une désinfection et d’une mise en quarantaine. Les Médiathèques des Chartreux et du Temps des cerises resteront fermées.

    A partir de mardi 26 mai, les dépôts seront possibles sur place, en plus du retrait des documents réservés, par téléphone et en ligne.

  • La ludothèque (mais pas l'Espace Ludique Marcel Aymé) ouvrira vendredi 15 mai avec le personnel de l’ensemble des espaces ludiques en observant le principe de la réservation par téléphone et en ligne pour les jeux-jouets, en opérant une distinction entre l’entrée et la sortie du public et en procédant à la désinfection et à la mise en quarantaine des jeux-jouets.

    Du vendredi 15 mai au samedi 23 mai : dépôt des retours, sur réservation par téléphone. A partir du mardi 26 mai, dépôts et retraits des jeux, sur réservation par téléphone et en ligne. 

  • L'Espace Jeunes Anne Frank et l'Espace Andrée Chedid ouvriront à partir du lundi 25 mai avec des RDV pour les publics jeunes et parents avec tous les gestes barrière et modalités de circulation nécessaires à la sécurité sanitaire.

  • L’école des Arcades n’ouvrira qu’en septembre, suivant le principe édicté par le Gouvernement pour les étudiants (de la classe préparatoire aux grandes écoles d’art) et compte tenu de l’impossibilité d’organiser les ateliers amateurs qui réunissent simultanément 10 à 30 personnes selon les disciplines.

    Néanmoins, soucieux de maintenir une offre pédagogique continue, les professeurs des Arcades proposent des activités sur leur page Facebook; ainsi un atelier familial "Sculptures et assemblages", des travaux de dessin sur logiciels, des créations libres sur le thème de la nature, etc. rythment la fin des cours.

Les équipements sportifs restent fermés

La situation sur la reprise du sport au sein des clubs  évolue de jour en jour. En l’état il ne sera pas possible d’accéder aux installations sportives de la ville dès le 11 mai.

La pratique sportive reste une activité individuelle. Il est cependant possible de reprendre une activité par groupe de 10 maximum , en extérieur , en gardant à l’esprit les respect des distances physiques.

Aucune pratique sportive en intérieur n’est autorisée pendant cette période. De même il n’est pas possible de pratiquer un sport collectif.

Seuls les courts de tennis extérieurs du TCIM seront de nouveau accessibles dans le courant de la semaine suite aux recommandations de la Fédération Française de Tennis. La pratique du tennis devra s’effectuer en simple et sur des terrains extérieurs, pour un jeu à l’air libre. Ces dispositions sont amenées à évoluer en fonction de l’épidémie.  

Le Réseau Isséen de Solidarité reste actif

  • Les personnes âgées et fragiles, inscrites au registre des personnes vulnérables, font toujours l'objet d'un suivi régulier de la part des agents du CCAS, de l'Espace Senior et des bénévoles du Réseau Isséen de Solidarité.
     
  • Notre partenariat avec l’ISEP se poursuit pour la production par imprimante 3D près de 90 visières de protection par jour à destination des personnels prioritaires (soignants, commerçants, agents municipaux). [Plus d'infos]
     
  • 50 agents municipaux et plus de 400 bénévoles, dont un certain nombre d’élus locaux, restent mobilisés pour assurer les missions sociales coordonnées par le CCAS et l’Espace Seniors. Le réseau de 60 couturières isséennes continue aussi à réaliser masques et surblouses. [Plus d'infos].
  • Pour toute proposition de bénévolat ou demande d’aide : solidarite@ville-issy.fr
     
  • Pour toute demande ou proposition d’aide à destination spécifiquement des seniors : Espace Seniors 01 41 23 86 30
     
  • Pour toute demande ou proposition d’aide ne concernant pas les seniors : CCAS 01 41 23 86 50

Réouverture des marchés alimentaires

Les marchés sont de nouveau autorisés, uniquement pour les commerces alimentaires pour le moment, et sont organisés aux lieux et horaires habituels, dans le respect des conditions de sécurité sanitaire et de la distance physique entre clients.

  • Les stands sont espacés de 1m minimum. En fonction des possibilités : les allées sont élargies ou les stands, habituellement en face à face, sont agencés en quinconce.
     
  • Un marquage au sol est effectué au niveau des stands, à 1,50 m minimum, pour la distanciation des clients.

Retrouvez la liste des marchés et leurs horaires ici.

TUVIM : reprise normale du service

Depuis le lundi 11 mai, le TUVIM circulera selon les modalités habituelles.

De manière générale, il est rappelé au usagers de respecter les gestes barrières dans les transports en commun : le port du masque est obligatoire, et vous devez respecter une distance d'au moins 1 mètre avec les autres voyageurs.

Le stationnement reste gratuit jusqu'au 31 mai

Pour faciliter le télétravail, la gratuité du stationnement, mise en place le 17 mars dernier, est prolongée jusqu'au 31 mai pour tout le monde.

Les parcs et jardins restent fermés jusqu'à nouvel ordre

Le Département des Hauts-de-Seine étant classé rouge, comme l'ensemble de ceux de la Région Ile-de-France, les parcs et jardins restent fermés jusqu'à nouvel ordre.

Les lieux de culte

Les lieux de culte restent ouverts mais tout rassemblement en leur sein est interdit, à l'exception des cérémonies funéraires dans la limite de 20 personnes

Se faire tester

Au tout début de l'épidémie, les autorités sanitaires avaient décidé de tester les personnes qui présentaient des symptômes d'atteintes respiratoires (toux, fièvre, essoufflement, syndrome de détresse respiratoire aigue) et s'il y avait un contact avec la Chine ou avec une personne revenant de Chine. Mais face à l'augmentation des cas, tester toutes les personnes présentant de tels symptômes était devenu impossible. La France manquait de tests depuis le début de l'épidémie de coronavirus notamment parce que leur fabrication nécessite des produits importés de Chine et des États-Unis, qui n'étaient plus livrés en quantité suffisante. A partir du 14 mars quand la France est passée au stade 3 de l'épidémie, seules les personnes à risque, dont les soignants, étaient testées. Le dépistage a été ensuite étendu aux résidents des Ehpad et aux personnels qui les accompagnent.

A partir du 11 mai, toute personne qui ressentira un symptôme qui ressemble au Covid-19 devra entrer en contact avec un médecin qui pourra lui prescrire d'effectuer un test. Les personnes qui auront été en contact avec cette personne seront également invités à être testés.

Détecter le coronavirus permet de suivre l'évolution de l'épidémie dans le pays et la circulation du virus lors du déconfinement de la population. Selon l'Inserm : "Le déconfinement ne sera pas efficace sans dépistage et mise à l'isolement systématique des personnes porteuses du Covid-19." 

A Issy-les-Moulineaux, vous pouvez contacter votre médecin habituel ou l'Espace Santé Simone Veil au 01 41 23 90 58 si vous pensez souffrir d’un symptôme du COVID-19. Un médecin vous répondra et vous dirigera :

  • Soit sur une consultation physique au terme de l’interrogatoire téléphonique
  • Soit il vous proposera une téléconsultation.
  • Et, si cela s’avère nécessaire, il pourra vous prescrire un test de dépistage pris en charge à 100% par la sécurité sociale

Rappel des mesures au niveau national

Quelles mesures s'appliquent en Ile-de-France ?

Le Département des Hauts-de-Seine, comme tous ceux de la Région Ile-de-France, étant classé "rouge", les collèges ne rouvriront pas à partir du 18 mai comme dans d'autres régions. De même, les parcs et jardins doivent rester fermés.

Une vigilance particulière est demandée à tous, notamment aux personnes les plus vulnérables, en raison de leur âge ou de leur état de santé, qui sont invités à continuer à observer, de façon volontaire, les règles de prudence très strictes mises en oeuvre au cours des deux derniers mois.

S'il est désormais possible de sortir librement sans attestation quel que soit le département, la circulation reste interdite au-delà de 100 km sauf un motif professionnel ou impérieux, avec une nouvelle attestation disponible sur le site du Ministère de l'Intérieur. Pour les trajets de moins de 100 km, un simple justificatif de domicile sera suffisant en cas de contrôle.

Les entreprises franciliennes doivent donner la priorité au télétravail, qui doit rester la règle lorsque cela est possible. L'accès aux transports en commun en Ile-de-France sera réservé aux heures de pointe aux personnes détenant une attestation de leur employeur ou ayant un motif impérieux pour se déplacer, que ce soit un motif de santé, une convocation de justice ou pour accompagner des enfants.

Nous invitons les habitants à limiter leurs déplacements au strict nécessaire et à appliquer encore plus scrupuleusement les gestes barrières. Pour favoriser leur application dans les transports et la protection de tous, le port d'un masque grand public est obligatoire pour les usagers de 11 ans et plus et les personnels en contact avec le public, y compris dans les gares.