Le parc de l'île Saint-Germain
Mis à jour le 14 septembre 2022

Les espaces verts

À Issy-les-Moulineaux, on trouve des moutons, une ferme pédagogique, de la géothermie, des TUVIM électriques, des ruches, des hôtels à insectes, des éco-quartiers… et de plus en plus d’espaces verts.

Végétalisation à Issy : Le bilan 2021

L’année 2021 a été marquée par de nombreux aménagements visant à renforcer la biodiversité et à s’adapter au changement climatique : végétalisation, développement de l’agriculture urbaine, plantation d'arbres qui constituent des priorités municipales. 

En 2021, trois projets de plantation de forêts urbaines ont été réalisés. A Cœur de ville, 55 premiers arbres de haute tige ont été plantés en mars. Les suivants seront plantés durant l’hiver 2022 pour former la forêt urbaine prévue dans le quartier (la période de plantation des arbres s’étale de novembre à mars). Une deuxième forêt urbaine constituée de 125 arbres a été plantée sur l’Esplanade du Foncet en décembre avec la participation d’élèves de l'Ecole Bords de Seine qui ont parrainé les arbres en y accrochant des étiquettes marquées de leurs prénoms. En décembre 2021, 250 arbres formant une troisième forêt ont été plantés au Parc Rodin, dans le quartier des Epinettes.  

En mars dernier, les premiers pommiers issus du budget participatif 2020 ont été plantés rue du Fort. Toujours concernant les arbres fruitiers, une action de sensibilisation sur la cueillette des fruits a été organisée avec la direction du patrimoine arboré de Grand Paris Seine Ouest le 26 juin au Fort.  

Par ailleurs, l’année 2021 a également vu la création de nouveaux jardins partagés. Une trentaine de jardiniers ont investi le nouveau jardin partagé des Epinettes et 30 autres familles se sont vus attribuer des bacs de jardinage au Parc Henri Barbusse. Par ailleurs, un nouveau jardin partagé s’ouvrira prochainement Chemin de Bretagne/rue de la Galiote. Les jardins partagés de la ville sont désormais gérés collectivement par des associations environnementales.  

S’ajoutent à ces plantations d’autres aménagements qui ont permis de désimperméabiliser des surfaces et d’accroitre la végétalisation, représentant un total de 150 000 € d’investissement et une surface de 1800 m².

Au total, ce sont plus de 500 arbres qui ont été plantés sur l’ensemble du territoire isséen en 2021.  

Pour plus d’information sur la végétalisation, rdv sur www.data.issy.com  

Les espaces verts à Issy-les-Moulineaux

Avec l’agrandissement du parc de l’Île Saint-Germain et l’ouverture à tous du quartier du Fort et de son verger de 4,4 hectares, la Ville compte en effet aujourd’hui 60 hectares d’espaces verts publics ; en y ajoutant les très nombreux jardins privés et les espaces communs ouverts aux copropriétaires ou résidents (soit 60 hectares d'espaces privés), on arrive, selon le cadastre vert d’Île-de-France, à 119 hectares pour une superficie communale de 425 hectares.

Ce taux de végétation de 28 % est supérieur à celui de villes telles que Levallois Perret (14,5 %), Boulogne Billancourt (19,7 %), Puteaux (21%), Courbevoie (21,5%), Colombes (26,2 %)...

De plus, ces espaces verts sont répartis de telle sorte qu’ils sont rapidement accessibles à tous les Isséens.

Si le sud et l’ouest bénéficient des parcs Rodin, Henri Barbusse, Jean-Paul II et du jardin du Carrousel, le reste de la Ville dispose de plusieurs squares et surtout d’une proximité avec les promenades du bord de Seine et du Parc de l’Île Saint-Germain qui s’étend sur 21,5 hectares.

La ville profite aussi de la proximité avec la forêt de Meudon, le bois de Clamart, et se situe au cœur d'un des principaux poumons verts de l'Ouest Parisien, Grand Paris Seine Ouest comptant 1 165 hectares de parcs et forêts.

Tout comme les massifs fleuris et autres jardinières, ces espaces verts sont traités sans aucun produit phytosanitaire ; grâce à ce traitement écologique, mais grâce aussi à ses trois sites de jardins partagés, ses 22 mâts avec suspensions fleuries, ses plus de 450 jardinières hors-sol, ses près de 7 000 arbres plantés sur le territoire (dont 140 dits remarquables), la commune est confirmée depuis plusieurs années au rang des villes « 3 fleurs » au concours des Villes et villages fleuris.

Le deuxième prix des Villes de Miel obtenu en 2017 lors du Forum de la Biodiversité est aussi une preuve vivante de la bonne santé de notre écosystème.

L'entretien des espaces verts

Les produits phytosanitaires 

Comme dans toutes les villes de Grand Paris Seine Ouest, aucun produit chimique n’est utilisé dans les parcs et jardins pour le désherbage et la lutte contre les ravageurs et maladies.  Les pieds d’arbre des rues sont ainsi désherbés manuellement à la binette ou au « reciprocator ». Cette débroussailleuse à lame présente l’avantage d’empêcher la dégradation malencontreuse des collets des arbres. 

Pour lutter contre les maladies et les ravageurs dans les serres de production, la méthode de la lutte biologique intégrée a été mise en place en 2019 en collaboration avec le fournisseur de la ville. Née de la prise de conscience des effets néfastes des produits chimiques, cette pratique consiste à utiliser des auxiliaires pour défendre les cultures contre les bioagresseurs.  

En extérieur, les services luttent notamment contre la pyrale du buis (une chenille) qui a envahi le territoire. Pour éviter d’entretenir les populations de pyrales, les buis sont remplacés par d’autres arbustes à feuilles persistantes. 

Les engrais  

Les déchets verts produits sont compostés et mis à disposition du service pour amender les massifs. 

La gestion de l’eau et l’arrosage  

Pour limiter les besoins en eau des végétaux, les massifs d’annuelles sont systématiquement paillés. Une majorité des massifs arbustifs sont recouverts avec du bois raméal fragmenté (BRF) issu des élagages effectués en ville. Dans certains massifs de vivaces, de l’éclat de noyaux de fruits ou des plaquettes de châtaigniers sont également utilisés pour son aspect esthétique. 

De même pour les nouveaux aménagements, lorsque l’installation de l’arrosage automatique n’est pas envisageable pour des raisons technique ou financière, des plantes peu gourmandes en eau sont sélectionnées afin de limiter les contraintes d’arrosage. 

De nombreux espaces verts sont équipés d’arrosage automatique pour permettre un apport d’eau au meilleur moment. Pour l’arrosage manuel (régie et prestataires), l’eau utilisée provient de la captation des eaux de source du talus Rodin. 

Le territoire d’Issy-les Moulineaux est riche de sources naturelles. Une partie de cette eau est captée dans un ouvrage de stockage implanté sous le trottoir. Autrefois déversées à l’égout départemental, ces eaux sont désormais récupérées pour l’arrosage des espaces verts et le lavage des voiries. 

Ils travaillent toute l’année à entretenir, fleurir et arroser nos parcs, jardins et espaces verts, quelles que soient les conditions météo. Nos jardiniers, mutualisés avec Grand Paris Seine Ouest (GPSO) rendent notre ville, notre vie, plus belle.

Nous nous donnons rendez-vous à la gloriette du jardin botanique, un accessoire de jardin totalement désuet au charme romantique suranné. Des rosiers grimpants bourgeonnent et des oiseaux piaillent au soleil en ce début d’après-midi de printemps. Nathalie et François-Xavier nous ouvrent les portes des serres voisines et nous racontent leur métier.

« Nous créons les massifs autour d’une plante. À partir de celle-ci nous composons une trame, marions les couleurs et varions les hauteurs. De là se dégage une certaine homogénéité et une esthétique », nous explique Nathalie Carreca, responsable du fleurissement chez GPSO. Pour créer ces parterres, environ 25 000 plantes sont nécessaires chaque année. Celles-ci sont cultivées pour toutes les villes de GPSO dans les serres de Sèvres. Elles grandissent selon deux rythmes : les estivales repiquées au printemps et plantées pour l’été et les bisannuelles semées à l’automne et plantées en hiver. De nombreuses variétés sont cultivées, même si dernièrement les plantes vivaces dominent largement les plantations. S’il existe des serres à Issy, celles-ci ne sont plus utilisées pour faire grandir les plantes mais gardent une fonction de conservation, avec notamment une collection exceptionnelle de cactus.

Un métier qui a changé

Le métier de jardinier a beaucoup évolué. La grande rupture a eu lieu il y a une dizaine d’années avec l’instauration du zéro phyto pour l’ensemble des espaces verts (l’interdiction des désherbants et autres produits chimiques). Ce changement a eu des répercussions importantes dans le choix des essences plantées. « Il y a des plantes que l’on n’utilise plus, raconte Nathalie Carreca. Avant, on plantait beaucoup de rosiers. Mais pour être en pleine forme, il était nécessaire de les traiter deux fois par mois. Seules les variétés anciennes sont moins sensibles aux parasites. On a donc arrêté d’en planter et développé d’autres variétés. Les jardins sont devenus beaucoup plus naturels et, inspirés par les designers végétaux à la mode, nous avons intégré de plus en plus de graminées. »

Les machines ont, elles aussi, évolué et sont maintenant quasiment toutes électriques. La prise en compte des écosystèmes naturels a conduit les jardiniers à être plus vigilants, notamment vis-à-vis de la faune qui habite les espaces verts. On accueille maintenant des abeilles, des abris à hérissons ou encore des hôtels à insectes.
Aujourd’hui, le métier attire moins les jeunes générations. « Il est très important que les anciens puissent transmettre leurs connaissances aux jeunes, note François-Xavier Millais, chef du service parcs et jardins de GPSO. La transmission concerne bien évidemment les compétences du métier sur les plantes, leur culture et leur entretien. Mais au- delà, il s’agit de transmettre des connaissances plus fines, sur notre ville, les lieux plantés et leurs caractéristiques. Tel espace vert est plus à l’ombre ou moins facile à arroser : cela détermine nos choix de plantes et au final la réussite d’un espace. »

Douze jardiniers travaillent aux espaces verts d’Issy-les-Moulineaux. Passionnés par leur métier, ils ont à cœur de partager leur amour des plantes. « Nous avons dernièrement remarqué que des orchidées sauvages avaient élu domicile dans le parc Henri Barbusse. On a mis en place des sangles pour que les tondeuses passent à côté et pour inciter le public à respecter leur pousse. »

Et à profiter de ce cadeau que la nature leur fait.

Les arbres remarquables

Les arbres fruitiers

Les parcs et jardins de la ville

Les parcs et jardins de la ville

Jardin de la Cour d’Honneur Roseraie
Accès par la rue Guynemer et par le Parvis Corentin Celton.
Ouvert au public de 7h30 à 20h30
tous les jours y compris les weekends et les jours fériés.

Jardin botanique
Labellisé Refuge LPO (Ligue de Protection des Oiseaux)
Accès par le chemin des Montquartiers, le 141, avenue de Verdun (par le bus 123 arrêt chemin des Vignes) et par le boulevard Rodin face au n° 115 (accès par bus 190). 1,5 hectare : roseraie, jardin de senteurs, potager, verger, bassin, plantes aquatiques, arbres fruitiers.
Ouvert au public de 8h à 19h, tous les jours, y compris les weekends et les jours fériés. L’ensemble des matériaux utilisés concourent à l’aspect naturel du lieu : les clôtures sont en châtaignier type ganivelle, les mobiliers sont en bois, les soutènements de murets en gabions (pierres dans des cagettes grillagées) et les marches d’escaliers sont en pierres naturelles.

Jardin japonais du Fort
Accès par la promenade du Verger et par le Tuvim, circuit Epinettes.
Ouvert de 9h à 20h30 de mai à août, de 9h à 19h30 d'avril à septembre et de 9h à 18h30 d'octobre à mars. 

Parc Saint Jean-Paul II
Accès par le Tuvim Centre-ville. Le parc fait partie du domaine du Séminaire Saint-Sulpice, site classé.
1,8 hectare, entre la rue Minard et la rue de l’Abbé Derry.
Aire de jeux, parcours sportif, jeux de ballons, vastes espaces en pelouse, bassin (plantes aquatiques, poissons).
Ouvert d’avril à septembre de 7h30 à 20h; d’octobre à mars de 7h30 à 19h.

Parc de l’Abbé Derry
Accès par le Tuvim Centre-ville. 0,57 hectare, espace toujours ouvert au public, près de la Ludothèque, rue de l’Abbé Derry
Espace de détente.

Parc départemental de l’Île Saint-Germain
Accès par les bus 123, 289, 389, 189 et 126 et Tuvim Île Saint-Germain.
Accès : quai de Stalingrad par la passerelle - pont d’Issy ou avenue Jean Monnet - réservé aux
Piétons et autorisé aux vélos la semaine. 20 hectares, pelouses vallonnées, 2 aires de jeux, poney-club, les
Jardins imprévus (8,5 hectares, aune et flore spontanées, graminées…) et la Tour aux figures de Jean Dubuffet.
En janvier : 8h à 17h
Février : 8h à 18h
Mars*: 7h30 à 19h
Avril : 7h à 20h30
De mai à juillet : 7h à 21h
Août: 7h à 20h30
Septembre: 7h30 à 20h
Octobre* : 8h à 19h
Novembre et décembre : 8h à 17h
* L’horaire du mois suivant est applicable à partir du jour de changement d’heure légale.

Parc des Varennes
Accès par le Tuvim Centre-ville. 0,5 hectare entre les rues Ernest Renan, Foucher Lepelletier et villa Marguerite.
Jeux d’enfants
Ouvert :
• du 1er avril au 30 septembre : du lundi au samedi de 7h à 20h, le dimanche et jours fériés de 9h à 20h.
• du 1er octobre au 31 mars : du lundi au samedi de 7h à 19h, le dimanche et jours fériés de 9h à 19h.

Parc de la Ferme
Accès par la rue du Viaduc, allée de la Ferme, place Paul Besnard et par les bus 123, 289 et 389. 0,3 hectare avec aire de jeux pour les enfants.
Ouvert de mai à août inclus: de 8h30 à 20h30; en avril et en septembre de 8h30 à 19h30; d’octobre à mars inclus de 8h30 à 18h30.

Parc de la Résistance
Accès par la rue du docteur Lombard, le centre commercial « Les 3 Moulins » et l’allée Sainte-Lucie et par les bus 123,
289, 389 et TUVIM Île Saint-Germain. 0,65 hectare, aire de jeux d’enfants, ping-pong.
Aire de proximité ouverte du 1er octobre au 31 mars de 8h30 à 18h30, en avril et septembre de 8h30 à 19h30 et du 1er mai au 31 août de 8h30 à 20h30.

Parc de Nahariya
Accès par l’allée de la Pastorale, et le n° 78, rue de l’Égalité ; par le bus 190 et Tuvim Epinettes.
2 800 m², espaces paysagers et de détente, espaces multisports pour tous : 1 terrain multisports, 1 terrain volley synthétique, ping-pong, échecs, 1 pyracorde, 1 aire de jeux pour petite enfance, 1 terrain de pétanque.
Ouvert au public d’avril à septembre de 7h30 à 20h ; d’octobre à mars de 7h30 à 19h.

Parc Henri Barbusse
Accès par le Tuvim Epinettes et les bus 169 et 290. 4,2 hectares, entre les rues Henri Tariel, Maximilien Robespierre et la rue de la Défense. 2 aires de jeux, roller, pingpong, marionnettes, kiosque à musique, ferme pédagogique.
Ouvert de mai à août de 7h30 à 20h30 ; en avril et en septembre inclus de 7h30 à 19h30 ; d’octobre à mars inclus de 7h30 à 18h30.

Parc Rodin
Accès par le Tuvim Epinettes et le bus 190. 2,3 hectares, entre le boulevard Rodin et la Zac Rodin. Relief intéressant
avec plusieurs aires (skate-park, jeux, terrain multisports, traversées piétonnes) et des espaces boisés.
Constamment ouvert au public.
Aire de proximité ouverte du 1er octobre au 31 mars de 7h30 à 19h, en avril et en septembre de 7h30 à 20h et du
1er mai au 31 août de 7h30 à 20h30.

Square Bonaventure Leca
Accès par les 3 Tuvim, métro Mairie d’Issy et les bus 190, 169, 290, 123 et 323.
0,38 hectare de jardins sur dalles avec espaces de détente.

Square des hirondelles
Ouvert de 8h30 à 20h30
Accès rue de Champ Chardon et quai de la Bataille de Stalingrad

Square du Fort
Allée du puits

Square de Macerata
390 m² accessible par la rue du Gouverneur Général Éboué.
Ouvert du 1er septembre au 30 avril de 8h à 19h30 ; du 1er mai au 31 août de 8h à 21h.

Square de Weiden
Accès par le Tuvim Île Saint-Germain et les bus 123 et 190.
0,2 hectare entre la rue Telles de la Poterie et l’avenue Victor Cresson.
Aire de jeux pour petits enfants, bassin avec animation par jets d’eau.

Square du Capitaine Alfred Dreyfus
Accès par les bus 123, 190, 290, 323, 169 et le métro Mairie d’Issy et par la rue Diderot. 350 m², espace de détente.
Ouvert d’avril à septembre de 9h à 20h30 ; d’octobre à mars inclus de 9h à 19h.

Square Louis Blériot
Accès par les bus 323, 126, 39 et 189 et par les rues Camille Desmoulins, Rouget de Lisle, Maurice Berteaux et Maurice Mallet.
0,2 hectare, 2 aires de jeux pour enfants, espaces de rocailles, promenade à travers les plantations de bambous.
Ouvert du 1er septembre au 30 avril de 9h à 19h ; de mai à août inclus de 9h à 20h30.

Square Alberto Santos-Dumont
Accès par les bus 323, 39, 189, 126, par le boulevard Gallieni et par la rue Rouget de Lisle. 0,13 hectare, espaces de repos, paysagés.
Ouvert d’avril à septembre de 9h à 20h30 et d’octobre à mars inclus de 9h à 19h.

Square Fragonard
Rue de l'Egalité
Ouvert de 7h30 à 19h du 01/10 au 31/03 et de 7h30 à 20h du 01/04 au 30/09.

Les aires de jeux

Aire de jeux Jean Bouin
Accessible par la rue du Bateau-Lavoir et l’avenue Jean Bouin.
Jeux pour les 5 à 12 ans.
Ouverte de 8h à 20h30 du 1 er mai au 31 août et de 8h à 19h du 1er septembre au 30 avril

Aire de jeux du Fort d'Issy
Allée du Puits
Ouverte de 9h à 19h du 01/09 au 30/04 et de 9h00 à 20h30 du 01/05 au 31/08.

Aire de jeux du square Jules Ferry
Accessible par la rue Jules Ferry.
Jeux pour les 3 à 6 ans.
Ouverte de 8h à 20h30 du 1 er mai au 31 août et de 8h à 19h du 1er septembre au 30 avril

Aire de jeux Fragonard
Rue de l'Égalité
Ouverte de 7h30 à 19h du 1er octobre au 31 mars et de 7h30 à 20h du 1er avril au 30 septembre

Aire de jeux rue du Gouverneur Général Éboué
Jeux pour les 1 à 3 ans.
Ouverte de 8h à 19h30 du 1er septembre au 30 avril et de 8h à 21h du 1er mai au 31 août

Aire de jeux du Passeur de Boulogne
Jeux pour les 2 à 6 ans.

Aires de proximité

• Stade Voisin
• Parc Rodin
• Parc de Nahariya
• Parc des Varennes.
Pour les adolescents.

Mail Raymond Menand
Jeux pour les 3 à 8 ans.

Parc Saint Jean-Paul II
Rue Minard
2 aires : 1 à 8 ans et 8 à 15 ans.

Parc de la Ferme (roseraie)
Rue du Viaduc
Jeux pour les 2 à 8 ans.

Parc de la Résistance
Accessible par l’allée Sainte-Lucie et par la rue du Docteur Lombard.
Jeux pour les 2 à 15 ans.

Parc de Nahariya
78, rue de l’Égalité
2 aires : 2 à 6 ans et 5 à 12 ans.

Parc des Varennes
Accessible par la rue Ernest Renan, la villa Marguerite et la rue Foucher Lepelletier.
2 aires : 1 à 4 ans et 4 ans et plus.

Parc Henri Barbusse
Accessible par les rues Henri Tariel, Maximilien Robespierre, de la Défense, de l'Égalité.
2 aires : 2 à 5 ans et 2 à 12 ans.

Parc Rodin
boulevard Rodin
Jeux pour les 1 à 6 ans.

Square Jacques Madaule
Jeux pour les 2 à 6 ans.

Square Chabanne
Île Saint-Germain
Angle allée de Billancourt et Promenade Constant Pape.
Jeux pour les 2 à 6 ans.

Square de Weiden
Angle de l’avenue Victor Cresson et rue Telles de la Poterie
Jeux pour les 6 mois à 5 ans.

Square Fragonard
rue de l’Égalité
Ouvert de 7h30 à 19h du 01/10 au 31/03 et de 7h30 à 20h du 01/04 au 30/09.
Jeux pour les 2 à 6 ans.

Square Jean Monnet
Allée Jean Monnet
Jeux pour les 1 à 6 ans.

Square Louis Blériot
Accessible par la rue Gaston et René Caudron.
Jeux pour les 2 à 6 ans.