Mis à jour le 15 mars 2022

Travaux de voirie pour installer la géothermie aux ILN Mairie

Alors que l’écoquartier Issy Cœur de Ville va être approvisionné en énergie renouvelable grâce à la géothermie, le conseil municipal du 16 décembre a décidé d’étendre le dispositif aux 315 logements sociaux des ILN Mairie.
Les travaux de la rue Horace Vernet ont débuté le 20 janvier et dureront jusqu’au lundi 28 février.

Seine Ouest Habitat et Patrimoine (SOHP) va ainsi alimenter les bâtiments en géothermie, ce qui permettra de réaliser des économies substantielles de consommation énergétiques tout en contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ce dispositif permettra également de proposer une pièce rafraîchie par logement. Par ailleurs, la résidence Bois Vert et des locaux environnants pourront à terme bénéficier de la même installation de chauffage, en étant également raccordés au réseau de chaleur et de froid d’Issy Cœur de Ville, avec la création d’un pôle de production locale à base de géothermie (composé de 2 nouveaux puits géothermiques associés à un processus de production capable de produire à la fois de l’eau chaude et de l’eau glacée en simultanée). 

Le raccordement des deux sites (Issy Cœur de Ville et ILN Mairie) nécessite de réaliser des travaux de voirie importants, pour faire passer les réseaux. Ceux-ci se dérouleront en deux phases. La première, rue Horace Vernet, s'est déroulé du 20 janvier au 28 février, tandis que la seconde, rue du général Leclerc, a démarré le 14 février pour s’achever à la mi-mars. Sur cette rue, les travaux seront effectués sur une portion d’environ 60 mètres, entre la rue Horace Venet et la rue Kléber. Une voie de circulation sera maintenue. 

Limiter les îlots de chaleur

Ce dispositif rend possible la production simultanée de chaud et de froid. Si les réseaux de chaleur sont bien connus, les réseaux de froid urbain sont moins nombreux. Néanmoins en plein développement, ils constituent une réponse efficace et surtout vertueuse au changement climatique et au besoin croissant de fraîcheur. Les initiatives de ce type peuvent en effet empêcher la prolifération des systèmes individuels de climatisation qui pourraient se multiplier dans nos villes au rythme des épisodes de canicules. À la différence des installations de climatisation, le réseau de froid limite les îlots de chaleur. Peu émetteur de gaz à effet de serre, il permet également de valoriser une énergie locale grâce à une alimentation essentiellement assurée à partir d’énergie renouvelable.