Mis à jour le 30 décembre 2021

Le bâtiment de la Cité des Sports : une conception environnementale exemplaire

La Cité des Sports est un équipement public remarquable dans son écriture architecturale. C’est un signal fort qui met le sport en vitrine : la mise en scène des activités sportives, ouvertes sur la ville, participe à la transformation de la Ville.

Dès le départ, l’impératif était d’inscrire ce projet dans une démarche environnementale exigeante. L’équipe du projet a donc imaginé et mis en œuvre plusieurs solutions qui rendent aujourd’hui ce bâtiment extrêmement performant dans son fonctionnement et exemplaire dans sa conception.

 

Un chantier vertueux

Installer, par exemple, une centrale à béton directement sur le chantier a permis de fabriquer 98 % du béton nécessaire à l’édification de la Cité des Sports. Et, par conséquent, de réduire drastiquement le nombre de camions-toupie en rotation pendant toute la phase du gros-œuvre (de l’automne 2019 à l’été 2020) et de limiter l’impact sur la vie des Isséens (circulation, bruit, gaz à effet de serre).

Un béton bas-carbone

La structure béton a été quant à elle réalisée avec 61 % de béton bas carbone et 42 % de béton très bas carbone permettant d’économiser 637 tonnes de CO2 sur la production de béton (réduction de 42 %) par rapport à un chantier classique. Les bétons « bas carbone » sont des bétons qui, a propriétés égales aux bétons classiques, génèrent pour leur production moins de gaz à effet de serre que les bétons classiques.

Une énergie maîtrisée

L'approvisionnement énergétique de la Cité des Sports est assuré par le réseau de chaleur CPCU (Compagnie Parisienne du Chauffage Urbain), alimenté à 50 % en énergies renouvelables, ainsi que via une installation solaire de 130 m² en toiture permettant de couvrir plus de 30 % des besoins d'eau chaude des douches, sachant qu’il s’agit d’un des postes de dépenses les plus importants dans un tel équipement.

Une membrane dépolluante en toiture

Elle contient des produits dépolluants, qui réduisent les oxydes d’azote, notamment en période estivale, généralement propice aux dépassements des seuils en raison des grandes chaleurs. En dépolluant le bâtiment, la membrane participe également à la préservation de l’environnement et à la réduction de l’effet de serre.

Un confort maximal

Le bâtiment assure à ses utilisateurs un confort visuel avec de larges ouvertures tout en évitant l'éblouissement des sportifs, et un confort thermique avec un principe de ventilation naturelle traversant grâce à des ouvrants et des lanterneaux situés en façade et en toiture.