Publié le 16 juillet 2020

Issy sélectionnée pour le programme « Intelligent Cities Challenge »

La ville d’Issy-les-Moulineaux fait partie des 100 villes européennes qui participeront dès l’automne au programme « Intelligent Cities Challenge » de la Commission européenne.

Il s’agit d’une nouvelle reconnaissance des actions innovantes développées depuis 25 ans autour du numérique et d’une opportunité pour accélérer les projets en cours autour de la transition écologique. La Ville sera accompagnée par Capgemini, leader mondial du conseil des services informatiques et de la transformation digitale, implantée sur son territoire.  

La « Smart Issy » peaufine sa dimension internationale ! En effet, la candidature de la Ville, portée par Issy Media, SEM en charge de la communication et de l’innovation pour la commune, a été retenue dans le cadre du programme « Intelligent Cities Challenge ». 

Concrètement, la Ville pourra, grâce à cette sélection, bénéficier d’un accompagnement de conseil pour affiner sa stratégie smart city, mobilisée pour la reconstruction de nos économies tout en l’orientant vers une croissance durable et intelligente avec le soutien des experts de Capgemini, l’un des leaders mondiaux des services numériques, installé depuis 2019 dans la ZAC du Pont d’Issy. 

Le programme intègre également des échanges de bonnes pratiques entre les villes européennes sélectionnées.  Issy-les-Moulineaux pourra aussi associer les acteurs du territoires (grandes entreprises, start-up, grandes écoles, etc.) au sein d’un think tank dédié.  

Itinéraire d’une ville innovante

Pour bâtir une smart city, il faut un terreau favorable. La ville d’Issy-les-Moulineaux a démarré il y a près de vingt-cinq ans, avec pour objectifs de renforcer l’attractivité économique, moderniser les services municipaux et d’anticiper les nouveaux usages des habitants. 

Aujourd’hui, le numérique transforme aussi la manière dont nous devons penser les consommations énergétiques ou les transports dans nos villes. L’échelon municipal est un bon niveau pour rendre l’écologie très concrète et utile afin que les citoyens s’investissent dans des comportements, des réflexes et des habitudes différentes. 

André Santini, maire d’Issy-les-Moulineaux, s’est réjouit de cette sélection :  « Notre priorité est la lutte contre le changement climatique, et l’innovation est un outil idéal pour agir. Nous avions déjà, avant la crise du COVID-19, pour ambition d’adapter la Ville et d’innover dans ce domaine. Ce qui s’est passé pendant cet épisode nous incite à aller plus vite. »  

Des projets concrets

La candidature retenue pour l’Intelligent Cities Challengse concentre autour de quatre axes : 

  1. Le développement de solutions d’énergie renouvelable & d’efficacité énergétique 

Géothermie, récupération de la chaleur des eaux usées pour le chauffage et mise en place d’un réseau de froid urbain qui permettra de remplacer les systèmes polluants de climatisation des entreprises, et d’anticiper la demande des foyers qui risquent de s’équiper au rythme des canicules estivales.  Sur cette thématique, Issy-les-Moulineaux vient d’intégrer le projet européen FCCP (Fuel Cell Cargo Pedelecs) pour expérimenter l’utilisation de vélos-cargo alimentés à l’hydrogène pour les livraisons en ville.  

  1. La transformation & l’écologisation de la construction, du logement et de la gestion urbaine 

Après le succès du projet IssyGrid, le déploiement des smart grids doit s’accélérer, la rénovation de l’habitat ancien étant l’un des enjeux de demain. La Ville prévoit de privilégier l’écoconstruction en imposant des programmes avec des matériaux biosourcés et/ou du bois.  

  1. La promotion des mobilités douces 

Pionnière dans l’expérimentation de solutions de smart mobilité, notamment dans le cadre du projet So Mobility, La Ville va adopter un vaste Plan vélo assurant la continuité des cheminements piétons et cyclables, développer les bornes de recharges pour tous les véhicules électriques, créer des zones piétonnes…  

  1. La numérisation des services publics 

L’objectif est d’aboutir à une digitalisation de 100% des services municipaux.  

Des plus petits aux plus âgés, les habitants peuvent déjà depuis longtemps accéder à une large palette de services numériques en ligne : paiement du stationnement par téléphone mobile (PayByPhone) ou de la restauration scolaire par Internet, gestion dématérialisée des activés périscolaires, prêt de livres électroniques dans les Médiathèques, inscriptions en ligne sur les listes électorales, vote électronique… 

Enfin, la Ville va prochainement adopter un « Budget CO² » qui permettra de suivre l’évolution des objectifs de réduction de gaz à effet à serre, via des indicateurs concrets, accessibles en temps réel et poursuivre sa politique de végétalisation avec la plantation de 6 000 arbres, la végétalisation des toitures et des cours des écoles, pour en faire de véritables « ilots » de fraicheur, la multiplication des parcelles de jardins partagés…