Mis à jour le 12 juin 2022

Interview de Salifou, Expert Environnemental au Togo

Rencontre avec Salifou BOUNELE, Expert Environnemental qui œuvre dans notre notre ville jumelle togolaise, Dapaong, mais pas seulement...

Salifou, qui êtes-vous ? Je m’appelle BOUNELE KOUMAL Salifou, expert environnemental, Fondateur et Directeur de l’ONG Songou-Man qui signifie « l’ombre est agréable » en moba. Avant cela, j’étais professeur de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) à Dapaong pendant 17 ans au Lycée Nassablé et au Collège St Athanase. Depuis 10 ans, je suis également membre de Rotary International.

 

Pourquoi avoir créé l’ONG Songou Man ? Pour répondre à nos problématiques du quotidien dans la Région des Savanes, à savoir :

  • La dégradation du couvert végétal
  • La dégradation des sols
  • L’ignorance de la population sur les effets néfastes du changement climatique

 

Quels sont les différents projets ? Principalement l’éducation environnementale, la création de pépinières d’arbres fruitiers et agroforestiers, le développement d’activités génératrices de revenu.

Pour faire passer le message sur l’importance de l’arbre et du bois pour l’homme, et plus précisément d’un subsaharien, Songou-Man a créé un poème que nous nous invitons à découvrir.

Plaintes de l’arbre à l’endroit d’un subsaharien

Homme, pourquoi tu ne me respectes plus ?

Dieu m’a créé avant toi afin que je prépare ta venue sur la terre ;

À ta naissance ce sont mes feuilles, mes racines ou mon écorce que tu prépares pour boire et te laver, le beurre de mes graines adoucit ta peau afin que tu sois en bonne santé, vigoureux et fort,

Pour te nourrir c’est encore mes fruits, le beurre extrait de mes graines que tu utilises ;

Pour cuire tous tes aliments et te réchauffer c’est encore mon corps que tu as utilisé pour faire le feu, construire ta maison pour te protéger contre le froid et les animaux féroces,

Homme, pourquoi alors tu ne veux pas me respecter, me protéger afin qu’on vive en symbiose ?

Ignores-tu que je suis à la base de la pluie sans laquelle tes animaux, tes champs ni même toi ne survivront ?

Quand vous êtes devenus très nombreux, c’est encore mes branches qui ont servi de manches pour fabriquer les houes, les pioches, les machettes et les dabas [instrument agricole proche de la houe, ndlr] te permettant de cultiver, d’élever et construire plus de maisons pour satisfaire tes besoins de plus en plus importants ;

Homme, tu peux dire malgré tout ceci que je ne t’ai pas aidé?

Homme, n’as-tu pas conscience de mon importance pour toi malgré tous ces services que je te rends ?

A l’école c’est grâce à moi que les classes sont couvertes, c’est sur les bancs faits à base de mon corps que tu t’assoies pour suivre les enseignements et t’épanouir pour gagner bien ta vie !

Oh Homme, je t’ai accompagné jusqu’à ta tombe.

Quand tu meurs ce sont mes branches qui servent à fabriquer ton cercueil afin de t’enterrer dignement,

Pour creuser la tombe il faut la houe, la pioche, la machette sinon c’est impossible et là encore j’ai participé à la fabrication de ces outils,

Homme qu’est-ce-qui t’empêche de me respecter, de me protéger et de me cultiver pour que en grand nombre je puisse continuer de t’aider à résoudre tes multiples problèmes ?

Sur le plan culturel ; les statuettes, le tam-tam, le balafon [percussion de la famille des xylophones, ndlr], la flûte et même la guitare c’est encore moi.

Homme, depuis des décennies l’agriculture, l’industrie, l’habitat pour satisfaire tes besoins m’ont anéanti pourtant mon importance pour toi reste intact,

Ne vas-tu pas commencer à me cultiver aussi afin que je ne disparaisse pas complètement  sur terre et peut-être avec toi ? 

Ne vois-tu pas que c’est là où je suis en nombre que toi et tes frères vous vous agglomérez ?

Prends conscience que sans moi ta vie sera un enfer ou impossible.

Une reconnaissance nationale et internationale

Depuis le Prix Equateur en 2014, l’ONG Songou-Man est devenue une association d’envergure transnationale. Ce prix récompense les initiatives de gestion durable des terres en Afrique Subsaharienne et est remis par le PNUD, le Programme des Nations Unies pour le Développement. De nombreux échanges d’expériences ont eu lieu et se poursuivent avec le Tchad, le Burkina Faso ou encore le Kenya. Plus récemment, le gouvernement togolais a invité Songou-Man à partager son expérience et sa stratégie auprès de femmes d’influences d’horizons divers (militaires, femmes d’affaires, …). Le but ? Replanter 1 milliard d’arbres au Togo d’ici 2030 ! Un objectif ambitieux qui s’ajoute aux nombreux projets de Songou-Man.

Parmi les partenaires de l’ONG de Dapaong :

- l’association isséenne Les Amis de Songou-Man récolte de dons pour financer les différents projets (chèque à l’ordre des Amis de Songou-Man – 9 villa Marguerite 92130 Issy-les-Moulineaux – reçu fiscal à partir de 30 €)

- Issy Tourisme International vend dans sa boutique du beurre de karité fait par un groupe de femmes soutenu par Songou-Man