Mis à jour le 2 mars 2021

Écrire, une vraie bulle d’ oxygène !

Les Médiathèques d’Issy participent à l’opération de valorisation de la langue française « Dis-moi dix mots », en animant des échanges intergénérationnels entre les
pensionnaires de l’EHPAD Lasserre et des élèves de CM1 de l’école Voltaire.

La nouvelle édition de « Dis-moi dix mots » invite chacun à s’inspirer des mots qui évoquent l’air sous toutes ses formes ! Source de sensations, selon qu’il estchaud ou froid, qu'il embaume ou empeste, l’air est aussi ce souffle de vie qui nous relie aux autres. Il évoque symboliquement l'aventure, une frontière à franchir.

Cette opération qui a débuté en septembre dernier va durer jusqu’en juin. Dans un contexte particulier, marqué par une distanciation sociale particulièrement pénible pour les personnes âgées, Florence, professeure, et David, animateur de l’EHPAD, nous ont transmis leurs retours d’expérience autour de ce projet d’échange intergénérationnel qui ne manque pas d’air!

Les ateliers d’écriture ne pouvant se tenir en présentiel, les résidents de l’EHPAD Lasserre ont l’opportunité de découvrir et s’approprier les outils de communication numérique : « Nos aînés y sont très sensibles car cela permet de voir l’intervenant sans masque ».

Les écoliers et les résidents ont également échangé par lettres, un mode de communication souvent ignoré des plus jeunes. « Les enfants ne connaissent pas la correspondance. Ils découvrent l’importance du papier, de l’écriture manuscrite. Ils se sont présentés par une lettre et ont reçu un texte de l’EHPAD sur une chambre à air. Une résidente a écrit en sténographie, avec un petit film pour le faire comprendre aux enfants ».

« L’enjeu est de se faire plaisir », précise la professeure. « Cette activité est le fil rouge de l’année et permet aux élèves de se révéler ». Le bilan est aussi positif du côté de David qui pense que « la force de Dis-moi dix mots, c’est la liberté qui se dégage des mots imposés. C’est un échange même sans présence physique. Cette activité, pour les enfants et les résidents, est une vraie bulle d’oxygène ! ».