Mis à jour le 22 février 2019

Un budget participatif 2.0 à Issy

Du 7 février au 21 mars, les Isséens et les salariés à partir du 11 ans ont pu déposer un projet de dossier sur la plateforme dédiée. Du 1er au 30 juin, ils ont été invités à voter pour les projets qu'ils souhaitaient voir soutenus. Et maintenant ?

Le budget participatif français est né à Issy-les-Moulineaux en 2002, dans le cadre d'un programme européen d'échanges sur les pratiques démocratiques locales entre l'Europe et l'Amérique Latine, Urb-Al. Ce dispositif a été relancé récemment pour associer chacun d'entre nous à l'évolution de la ville de demain.

Le site budgetparticipatif.issy.com est l’occasion de proposer un projet en respectant quelques consignes : il doit être localisé à Issy, relever de l’intérêt public local (c’est-à-dire profiter à la ville) et constituer un investissement exceptionnel et durable qui ne génère pas de frais de fonctionnement courant. Chaque projet ne peut dépasser 70 000 €, pour une enveloppe totale de 400 000€.

Au total, 131 projets ont été ainsi proposés par les Isséens et salariés, rassemblant près de 1 700 votes.

Les réalisation du budget participatif 2019

Focus sur les dernières réalisations (décembre 2019) :

Le jardin botanique s’est « refait une beauté » ces dernières semaines. Cette proposition, qui avait rassemblée 105 votes, suggérait le remplacement complet du platelage de la terrasse et la rénovation du chemin d’accès du jardin. Les précédentes lattes en chêne étaient vieilles de 20 ans et s’étaient naturellement dégradées, rendant leur remplacement nécessaire. Pour permettre un accès facilité, une marche au point bas de la terrasse a été créé en parallèle. Par ailleurs, l’entrée par la voie d’accès du chemin des Montquartiers a été rénovée. L’accès piéton se faisait par un talus en enrobé qui présentait une forte double pente inconfortable pour les piétons, les poussettes et les véhicules. Une rampe plus confortable de 5 m de long a été installée, la rendant plus praticable pour ses utilisateurs. L’ensemble des travaux réalisés dans le jardin botanique représentent un coût de 85 000 €.

Une fontaine à eau a été installée dans le parc Jean Paul II, à proximité de l’aire de jeux pour enfants. Pour permettre le rafraichissement des promeneurs du Parc et des enfants utilisateurs de l’aire de jeux, notamment lors des périodes de fortes chaleurs, une fontaine à poussoir a été installée, après réalisation notamment d’une tranchée de canalisation d’eau potable traversant les espaces enherbés du Parc. L’ensemble des travaux permettant de financer cette proposition qui avait recueilli 98 votes, est estimé à 30 000 €.

Un babyfoot connecté est désormais accessible dans le hall du gymnase Jacques Goddet. Cette version 2.0 du babyfoot traditionnel propose, grâce à des capteurs de buts et une caméra surplombant le terrain, de consulter statistiques, ralentis, classements et trophées, disponibles également sur une application pour smartphones.  Les joueurs peuvent aussi rester en contact avec leurs amis, collègues ou collaborateurs après la partie, créant ainsi une nouvelle forme de relation sociale, une nouvelle dynamique autour du babyfoot. Cet aménagement, en accès libre et gratuit pendant les horaires d’ouverture du gymnase Jacques Goddet, avait rassemblé 53 votes et représente un coût de 8 000 €.

Projets réalisés en octobre :

Installation d’un parcours d’agilité, dans le caniparc du jardin de l’Abbé Derry. Afin de rendre cet espace, qui longe le mur de soutènement du parc Saint-Jean-Paul II, plus moderne et plus convivial pour les chiens, leurs maîtres et les habitués de ce parc, un slalom de 12 poteaux, une poutre et un tunnel rigide ainsi qu’une poubelle dédiée ont été installés, conformément au projet soumis au printemps dernier. Les études et travaux permettant de réaliser ce projet, plébiscité par 112 isséens, ont représenté un coût de 10 000 € TTC.

Pour la complète information des propriétaires de chiens, des sacs à déjections canines sont gratuitement mis à disposition au centre administratif municipal ainsi que dans les cliniques vétérinaires de la ville.

Sécurisation du square Fragonard. Pour éviter que le parc soit investi la nuit et ainsi limiter les nuisances nocturnes, une clôture en barreaudage d’une hauteur de 2 mètres a été installée tout autour du square. Deux portails permettent désormais d’y accéder, et de fermer l’accès au square pendant la nuit, comme dans la majorité des autres squares de la ville.  Le coût des travaux de mise en œuvre de ce projet qui avait récolté 39 votes représente 35 000 € TTC.

Premières réalisations :

Deux projets proposés dans le cadre du budget participatif avaient fait l’objet d’études préalables de la Ville. Ils ont donc pu être réalisés très rapidement, dès la rentrée scolaire en septembre 2019 :

Dans le quartier de la Ferme, un riverain avait soumis un projet de ralentisseur dans la rue du Dr Vuillième pour faire respecter la zone 30, notamment aux heures de pointe. Pour casser l’accélération, un ralentisseur de type coussin berlinois en enrobé noir, a été posé au milieu de la rue, en face du n° 12. Ce projet, qui avait réuni 47 votes, représente un coût de 4 500 €.

Dans le même quartier, une demande de mise aux normes PMR de l’arrêt de bus situé dans la rue du Dr Lombard a réuni 48 votes. A la suite de réunions sur site avec les représentants de la paroisse voisine, a été décidée la suppression de l’entrée charretière et le trottoir a été surélevé à hauteur du marchepied des bus, pour permettre à tous leurs usagers une descente plus souple, et réduire ainsi les risques d’accidents. Cet aménagement représente un investissement de l’ordre de 25 000 €.

Retrouvez plus d’informations sur le site du budget participatif

Le budget participatif à Issy : comment ça marche?