Mis à jour le 23 novembre 2021

Tribune de l'opposition municipale Vivre Issy pleinement

Tribune parue dans Point d’Appui.

Tribune de novembre 2021

Conseil Municipal ou tragi-comédie ?

Depuis mai 2020, le conseil se réunit sans la présence directe du public et l’opposition est rejetée au « poulailler ». Des solutions existaient mais André Santini aime-t-il encore la démocratie ? Veut-il la brider ?

La séance du 14 octobre (reportée d’1 semaine sans raison), une vraie tragi-comédie, aurait pu se dérouler normalement, mais il a appliqué de strictes dispositions pour perpétuer la situation. Eludons son port du masque aléatoire…

Les propositions de la Majorité contribuent à alimenter le rejet de la politique par les citoyens :

  • Nomination dans 3 commissions financières, dont 2 extérieures à la Ville, d’une maire adjointe condamnée en 1ère instance dans l’affaire Bygmalion. Nous respectons la présomption d’innocence due à son appel suspensif, mais le politique peut-il encore ignorer la morale ?
  • Point final de la Fondation Hamon (donation de 7,5M€ pour construire un musée béton sur l’Île-Saint-Germain, zone verte) qui pesait sur les finances de la Ville et du Département depuis + de 20 ans. Charges évaluées à 7 M€ pour les 1ères années, mais la facture payée par les contribuables est bien supérieure)
  • Modification « simplifiée » du Plan Local d’Urbanisme. Plutôt tronquée, elle touche plusieurs quartiers de la ZAC Léon Blum à la Porte de Versailles offrant une belle place au projet MIXCITE de VIPARIS (dans le viseur du PNF).

Comment s’étonner que les citoyens, surtout les jeunes, ne votent plus ?

Martine Vessière, Jean-Baptiste Bart, André Tanti

 vivreissypleinement.fr

 

Tribune parue dans le Point d'Appui de novembre 2021