Mis à jour le 8 mars 2019

Tribune de l'opposition municipale PS et Front Démocrate-UDE

Tribune parue dans Point d’Appui.

Tribune d'octobre 2019

Le quartier « Sainte-Lucie » en devenir ?

La ville a lancé une réflexion sur l’aménagement du quartier Sainte-Lucie et envisage « la requalification » du centre commercial des 3 Moulins et de son environnement. Suite à une consultation qui s’est tenue jusqu’au 15 Août dernier, la municipalité a indiqué que les pistes de réflexion seront annoncées à l'automne.

Le quartier Sainte-Lucie que nous connaissons aujourd’hui est le fruit d’un urbanisme des années 80. Il s’organise autour du centre commercial des 3 Moulins d’une dalle, de logements, de commerces, de services publics, d’un centre médical et d’un parc paysager qui accueille un marché en plein air, des aires de jeux pour tous les âges et des bancs appréciés par les seniors.

Ce quartier est tourné exclusivement vers l’Ouest de la ville. La façade Est aveugle résulte d’un projet d’autoroute urbaine « Muse » porté par Charles Pasqua qui devait sortir du talus et s’enterrer entre le Lycée Ionesco et l’îlot Sainte-Lucie. Ce projet n’a heureusement jamais vu le jour.

La « requalification » de ce quartier suppose des choix clairs : une perspective de 20 à 30 ans à venir, en intégrant les évolutions sociales et les tendances/innovations en termes de modes de consommation, de distribution commerciale, d’approvisionnement, de mobilité (stationnement, pistes cyclables) et répondre aux enjeux environnementaux en limitant la minéralisation de l’ensemble du quartier et en profitant davantage de la proximité de la Seine. Ce projet devra aussi créer un réel point d’ancrage pour équilibrer le développement du nouveau pôle de la future Gare Métro 15 et RER C.

Sur le plan commercial, la réflexion devra être menée pour proposer une offre originale et complémentaire pour créer une vraie zone de chalandise.

Ce projet devra mettre en avant les enjeux de végétalisation, d’animation, de mobilité, de créations d’espaces de vie. Globalement nous pensons qu’il est souhaitable que fondamentalement il y ait une volonté de respecter des équilibres instaurés, et que le futur projet soit structuré autour des enjeux de végétalisation, d’animation, de mobilité, de créations de divers espaces de vie pour optimiser le vivre ensemble et la mixité sociale. Il devra émerger avec et pour les habitants du quartier.

 

 

 

 

Thomas Puijalon, Kathy Similowski, Vivien Julhes, Patrick Auffret (PS) et Fabienne Gambiez (UDE Front Démocrate)