Mis à jour le 1 septembre 2020

Tribune de l'opposition municipale Collectif Ecolo & Social

Tribune parue dans Point d'Appui.

Tribune de septembre 2020

Issy les Moulineaux étouffe : on ne peut pas dire qu'on soit surpris.

Depuis le premier rapport du GIEC en 1990, les épisodes caniculaires sont de plus en plus fréquents, de plus en plus chauds ; toutes les études montrent que cette tendance va s’aggraver.

Dans le même temps, notre ville s'est minéralisée, la végétation et la biodiversité ont reculé, les berges de Seine ont été colonisées par la voiture et le béton. À l'heure ou de l'ombre serait plus que bienvenue, les allées d'arbres restantes sont taillées très drastiquement. Au-delà de l'aspect esthétique, le tissu urbain a besoin de ces couloirs de verdure pour se refroidir lorsque le soleil est couché, sous peine de suffoquer au bout de quelques jours de canicule.

C’est au niveau de la commune que se trouvent de vrais leviers pour lutter contre le réchauffement climatique.Aider la population à surmonter la canicule c'est bien, savoir limiter son impact c'est mieux. Cela signifie adapter la construction urbaine aux enjeux de demain et aux questions de santé publique, sacrifier un peu de densité pour créer des ilots de verdures et de fraicheur...

De nombreuses villes ont déclaré l'état d'urgence climatique, mais au-delà des bonnes intentions, il faut fournir une information objective et accessible aux citoyens sur l'ampleur de la crise climatique et environnementale que nous affrontons. Et enfin intégrer les citoyens, experts de leur ville, dans les décisions qui bouleverseront nécessairement la vie quotidienne afin que l’effort de transition soit juste et partagé.

 

 

 

Floraine Cordier, Laurent Pieuchot, Didier Vernet : https://issyecoloetsocial.fr/

Tribune parue dans le Point d'Appui de septembre 2020