Mis à jour le 6 octobre 2022

Action #4 Réduire les dépenses énergétiques des bâtiments

Grâce à une vigilance accrue et à la rénovation de son logement ou de son local commercial, il est possible de réaliser des économies financières et d'énergie ! Voici quelques conseils et astuces pour réduire ses dépenses énergétiques.

Le saviez-vous? 

A Issy-les-Moulineaux, 61% des gaz à effets de serre sont émis par les bâtiments, 36% par le secteur résidentiel et 25% par le secteur tertiaire ! 

PenserGlobal : Stop aux passoires énergétiques 

En 2017, le secteur résidentiel-tertiaire était responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre (GES) françaises, constituant ainsi le 2ème secteur le plus polluant après le transport. Ces rejets de GES sont majoritairement dus à la combustion fossile de fioul et de gaz. On estime que 17% des logements sont des "passoires thermiques", c'est-à-dire des logements dont l'enveloppe est peu performante, mal isolés, qui sont classés E à G dans le Diagnostic de Performance Énergétique. Ils nécessitent d'être beaucoup chauffés et émettent beaucoup de gaz à effet de serre.

Passoires thermiques : que dit la loi ? La Loi Climat et résilience de 2021 va rendre obligatoire les travaux de rénovation énergétique pour les logements en location : en 2023 pour les logements classés G au Diagnostic de Performance Énergétique, en 2028 pour ceux classés F et en 2034 pour ceux classés E.

Notons qu’en moyenne les ¾ de la consommation d’énergie des ménages sont consacrés au chauffage et à l’eau chaude. Afin de réduire la facture et les pertes énergétiques, il est impératif de lutter contre la précarité énergétique. Après rénovation d’un bâtiment, on estime à 70% la réduction potentielle de la consommation d’énergie. RDV plus bas pour voir quelles aides existent pour rénover énergétiquement son logement ! 

IssyAgit : Vers une exemplarité écologique

 Des rénovations énergétiques des bâtiments municipaux ont régulièrement lieu. La Médiathèque des Chartreux, le Musée de la Carte à Jouer sont entièrement équipés d'un éclairage LED. 

AgirLocal : Plus de confort et moins de factures  

Des petits gestes pour de grandes économies  

Dans mon logement  

1. Je baisse le chauffage d’1°C pour économiser 7% d’énergie  

2. Je règle la température entre 19° et 21°C dans les pièces occupées la journée (et 17°C la nuit ou dans les pièces peu occupées) 

3. J’éteins le chauffage pendant que j’aère les pièces  

4. Je privilégie l’achat d’appareils électroménagers dotés d’une étiquette énergétique A (et même A+ et A++) 

5. J'éteins les appareils en veille la nuit 

6. J’éteins les interrupteurs des multiprises 

7. Je choisis une ampoule basse consommation (type LED) qui consomme 3 à 5 fois moins qu’une ampoule normale et dure 6 à 8 fois plus longtemps  

8. Par temps de canicule, je privilégie un ventilateur plutôt qu’un climatiseur  

 

Dans ma salle de bain  

9. Je prends une douche rapide : c’est 5 fois moins d’énergie consommée que pour un bain  

10. Je privilégie une lessive à 30°C qui consomme 3 fois moins d’énergie qu’un cycle à 90° 

11. Je programme mes lessives pendant les heures creuses pour réduire ma facture. Les plages horaires à privilégier sont les suivantes  : 2h-7h, 14h-17h, 22h30-6h30.  

 

Dans ma cuisine  

12. Je règle le thermostat du frigo à 4°C 

13. Je dégivre le congélateur régulièrement : 4 mm de givre peuvent faire doubler la consommation  

14. Je veille à la bonne circulation de l’air derrière le frigo et je nettoie la grille  

 

Je rénove mon logement  

15. Le dispositif "France Rénov'" me guide dans la rénovation énergétique de mon logement. Pour contacter un conseiller, je sollicite le guichet unique "Seine Ouest Rénov" de Grand Paris Seine Ouest. 

16. La ville finance à hauteur de 10 % les dépenses de ravalement : renseignements : 01 41 90 67 10.

17. Le dispositif d’aide MaPrimeRénov est étendu dans le cadre du Plan de Relance 

18. Je remplace ma vieille chaudière par un système plus écologique et plus économiques grâce aux aides de la région. Pouvant aller jusqu’à 1000 euros, elle permet aux franciliens de remplacer leurs équipements obsolètes (chaudière ou équipement dechauffage individuel utilisable avec du bois ou du charbon datant d’avant 2002 ou chaudière individuelle au fuel sans condition d’âge). Pour toute question particulière, il est possible de contacter la région à cette adresse :conversionchauffage@iledefrance.fr.

 

Extinction des vitrines et des locaux professionnels la nuit : que dit la loi ?

Afin de réduire la pollution lumineuse et le gaspillage énergétique, tout en protégeant la biodiversité, un cadre juridique a été posé dès 2010. Concrètement, pour les vitrines de magasin ou d’exposition, leurs lumières doivent être éteintes une heure après la fermeture ou à 1 heure du matin au plus tard. S'agissant des locaux professionnels, leur éclairage intérieur doit cesser une heure maximum après la fin de leur activité. Pour ce qui est de leurs façades, elles doivent être éteintes au plus tard à 1 heure du matin. 

Le Maire est l’autorité compétente pour s’assurer du respect de ces règles. En cas de manquement, une mise en demeure est faite et le contrevenant a cinq jours pour rétablir la situation. À la fin de ce délai, il s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros.

Retrouvez toutes les astuces afin de réduire la facture ‘eau et d’électricité avec le Guide de l’ADEME.

 

Des aides pour la rénovation énergétique ?

Focus : Les aides pour la rénovation énergétique des copropriétés

La Métropole du Grand Paris met à disposition 2 aides financières pour rénover les copropriétés franciliennes dans le but d’améliorer le confort thermique des logements et de réduire les émissions carbone du territoire.  

La Métropole du Grand Paris a mis en place, au 1er septembre 2021, des aides financières pour deux prestations spécifiques (réalisées par des bureaux d’études ou des architectes qualifiés) : 

  • L’audit énergétique (réalisé dans le cadre d’un diagnostic technique et architectural global) ; 

  • La maîtrise d’œuvre portant sur la réalisation d’un projet de rénovation globale (atteignant un gain d’économies d’énergie d’au moins 35%). 

Ces prestations, dont la mobilisation est facultative, permettent aux syndicats des copropriétaires de se doter d'outils d’aide à la décision et d’assistance technique, en amont de la réalisation de leur projet de rénovation et / ou pendant sa phase de conception-réalisation. 

Afin d’optimiser les effets levier notamment pour les copropriétés de petite taille (< 50 lots), le projet de règlement prévoit les aides suivantes (qui sont cumulables) : 

  • Diagnostic technique global (DTG) intégrant un audit énergétique : aide forfaitaire de 5 000 euros par copropriété, dans la limite des coûts réels HT ; 

  • Maîtrise d’œuvre « rénovation globale » (mission de conception-réalisation) : aide forfaitaire de 10 000 euros par copropriété, dans la limite des coûts réels HT. 

Afin de bénéficier des aides de la Métropole, les copropriétés prendront contact avec un conseiller de l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) de GPSO via le guichet unique qui les accompagnera dans la définition et la réalisation de leur projet de rénovation et assurera les liens avec les services de la Métropole pour leur demande d’aide. Il s’agit d’un service neutre, gratuit et indépendant.

Plus d’infos au sujet de cette aide à destination des copropriétés sur la plateforme CoachCopro, qui vous permettra également de déposer votre dossier de demande de subvention. Le CoachCopro constitue un important centre de ressources pour préparer, suivre et piloter son projet de rénovation énergétique en copropriété. Un annuaire de professionnels est également disponible, ainsi qu’une base de retours d’expériences de copropriétés rénovées sur GPSO et toute la métropole du Grand Paris, pour s’inspirer de projets concrets, et prendre connaissance des réalisations des entreprises de l’annuaire. 

Pour aller plus loin rdv sur www.gpso-energie.fr 

 

Pour aller plus loin