Mis à jour le 4 novembre 2019

Le Code de la route encadre désormais l’utilisation des trottinettes électriques

La loi considère aujourd’hui les trottinettes comme une "nouvelle catégorie de véhicule", qui inclut les autres "engins de déplacement personnels", motorisés ou non, comme les monoroues, gyropodes, hoverboards.

Un décret, publié au Journal officiel du 25 octobre, modifie le Code de la route et impose de nouvelles règles pour les engins motorisés :

  • Ils doivent rouler sur les bandes ou pistes cyclables et ne pourront exceptionnellement monter sur les trottoirs qu’"à condition [qu’ils] respectent l’allure du pas et n’occasionnent pas de gêne pour les piétons".
  • En l’absence de pistes cyclables, les trottinettes motorisées peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale est de 50 km/h. Ils ne doivent pas rouler de front sur la chaussée. Hors agglomération, la circulation est interdite sauf sur voies vertes et pistes cyclables.
  • La vitesse maximale est de 25 km/h.
  • L’âge minimum d’utilisation des véhicules est établi à 12 ans.
  • L’engin ne peut transporter qu’une seule personne.
  • Le port du casque n’est pas obligatoire mais fortement recommandé.
  • Il est interdit de porter à l'oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d’émettre du son.
  • La nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante, le conducteur doit porter un vêtement ou un équipement rétro-réfléchissant (de type gilet, brassard).
  • Les conducteurs de trottinettes ne peuvent pousser, ni tracter une charge ou un véhicule, ni se faire remorquer par un véhicule.
  • Les véhicules devront également être équipés de feux de position avant et arrière, de dispositifs rétro-réfléchissants (catadioptres) à l’avant, d’un système de freinage et d’un avertisseur sonore à partir du 1er juillet 2020.

Les amendes

•    35 euros pour le non-respect des règles de circulation.
•    Si vous circulez sur un trottoir sans y être autorisé : 135 euros d’amende.
•    1 500 euros d’amende en cas de dépassement de la limite de vitesse de 25 km/h.

Pour rappel, le stationnement sur le trottoir est interdit sur le territoire de GPSO

Quant aux utilisateurs d’engins de déplacement non motorisés (trottinettes, skate-board, rollers ...) ils sont désormais assimilés à des piétons par le Code de la route. Ils peuvent donc circuler sur les trottoirs et sur les autres espaces autorisés aux piétons à condition de rester à la vitesse du pas.