Le jardin botanique présente une riche collection de végétaux.
Mis à jour le 27 avril 2022

Le jardin botanique, un « paradis » de verdure au cœur de la ville

Dans le quartier des Épinettes, accolé aux serres, le jardin botanique offre aux visiteurs une promenade paisible au milieu d’une riche collection d’espèces végétales. Visite guidée avec ses jardiniers.

« Ce jardin, c’est mon petit coin de paradis ». C’est une des premières choses que Rebecca, jardinière, nous glisse quand nous la rencontrons au jardin botanique d’Issy-les-Moulineaux. Avec un sourire timide qui s’étire sur son visage bronzé, elle nous parle de son métier, « sa passion ». Depuis cinq ans, Rebecca s’occupe à plein temps du jardin botanique, petit trou de verdure discret niché entre le boulevard Rodin et le chemin des Vignes. « J’ai longtemps rêvé d’avoir un jardin à moi », confie cette amoureuse de la nature, qui nous parle des fleurs et des arbres du jardin comme des siens. « Dès que les promeneurs pénètrent ici, ils sont subjugués par le silence qui y règne. C’est un endroit où l’on peut se reposer », souffle-t-elle.

Un silence auquel se mêle le pépiement des oiseaux, nombreux dans cet espace classé refuge LPO, à l’abri des bruits de circulation. Quelques passages du RER, qui roule en contrebas, viennent parfois nous rappeler que nous sommes en ville. Alors que le printemps s’installe en cette fin avril, le jardin s’habille en couleurs : aux nuances de vert viennent s’ajouter des pointes de rose, de blanc et de rouge, témoignant de la grande richesse d’espèces végétales présentes. « Ce jardin botanique a été conçu pour présenter différents types de jardins en un seul », nous explique Nathalie Carreca, jardinière responsable fleurissement à GPSO (Grand Paris Seine Ouest) et également en charge du jardin botanique. « Il y a plusieurs secteurs : le massif terre de bruyère, la cascade avec sa rocaille, le verger, le potager, la roseraie... ».

À l’ombre du magnolia

Au milieu trône un majestueux saule pleureur aux côtés d’un grand pin. Pivoines arborescentes et azalées paressent au soleil sous les regards des rares visiteurs venus se promener un après-midi de semaine. « Cela fait trente ans que je suis là.Tous les ans il y a des gens qui découvrent ce jardin alors qu’ils habitent à côté. C’est un endroit un peu caché », raconte Nathalie Carreca. En remontant la pente, la jardinière nous montre la vigne bordée de roses, le ginkgo biloba et peuplier blanc, les cerisiers et pommiers en fleur ainsi qu’un grand magnolia. Ce jardin, c’est aussi un espace lui permettant d’expérimenter, de tester de nouvelles variétés que la jardinière chine au grand marché de Rungis. « Le problème, c’est qu’il est maintenant difficile de trouver de la place », sourit-elle, pointant les arbustes plantés en rangs serrés.

« C’est très dense. Il y a une vraie diversité végétale », entérine François-Xavier Millais, chef du service parcs et jardins de GPSO, qui nous nomme chaque espèce rencontrée. Les petites bêtes ne sont pas en reste : hôtels à insectes, ruches, petites cabanes pour les oiseaux et abris à hérissons ont été installés. « Nous avons aussi une partie horticole et une plus sauvage », continue-t-il. En redescendant vers le nord-ouest, les parcelles bien ordonnées laissent place aux herbes folles, accompagnées de quelques tulipes. Un peu plus loin s’étendent les jardins partagés et le jardin des coteaux, géré par le CCAS de la ville, un espace d’agriculture urbaine avec vue sur la Tour Eiffel. Un puit grillagé laisse deviner les caves à vin de Montquartiers qui se déploient en sous-sol. Le jardin profite de ses derniers instants de calme avant sa grande fête de printemps dimanche 15 mai : « La campagne à Issy » proposera des ventes de plantes, des animations et des aires de pique-nique aux Isséens. L’occasion pour tous les habitants de le découvrir.

Accès par le chemin des Montquartiers, le 141, avenue de Verdun (par le bus 123 arrêt chemin des Vignes) et par le boulevard Rodin face au n° 115 (accès par bus 190). 1,5 hectare : roseraie, jardin de senteurs, potager, verger, bassin, plantes aquatiques, arbres fruitiers.
Ouvert au public de 8h à 19h, tous les jours, y compris les weekends et les jours fériés.

 

Le jardin botanique, un « paradis » de verdure au cœur de la ville
Rebecca, jardinière, travaille depuis cinq ans à l’entretien du jardin botanique.