marvin meyer
Mis à jour le 6 juillet 2022

Action #7 S'engager vers la sobriété numérique

Si le numérique peut nous sembler immatériel, ses émissions de gaz à effet de serre sont pourtant bien réelles.

Le saviez-vous? 

Le numérique représente environ 4% des émissions de GES dans le monde, soit davantage que l'aviation civile ! (Source : The Shift Project) 

PenserGlobal : La face cachée du numérique  

Si Internet était un pays, il serait le 3ème consommateur mondial d’électricité après la Chine et les Etats-Unis. La consommation d’énergie du numérique est exponentielle : elle augmente de 8% par an.  Cette trajectoire représentera 2025 de 8% des émissions mondiales, soit autant que la flotte de camions dans le monde.  

Quelques chiffres :  

- La fabrication d’un ordinateur de 2 kg nécessite 600 kg de matières premières
- Le streaming vidéo représente 80 % des flux de données sur internet, en raison du poids des fichiers vidéo.  
- 10h de vidéo en HD représentent davantage de données que l’intégralité des articles anglophones de Wikipédia 
88% des Français changent de téléphone alors que l’ancien fonctionne toujours 
- Un mail est aussi énergivore qu’une ampoule allumée pendant une heure 

Aussi, la provenance des métaux rares utilisés pour la fabrication des outils numériques est opaque et leur extraction se fait bien souvent aux dépends de la santé et de la vie des populations locales. 75% de l’impact environnemental du numérique est dû à l’étape de fabrication des équipements. Le reste relevant de son utilisation. Il est donc crucial de se poser la question de la pertinence de nouveaux achats.

Que faire alors lorsque le smartphone et l'ordinateur sont indispensables au quotidien ? Si les entreprises du secteur accélèrent leur transformation avec du matériel de moins en moins énergivore, les habitudes de consommation doivent évoluer. Quelques réflexes faciles à mettre en place peuvent nous faire économiser beaucoup d’énergie !  

IssyAgit : Vers un numérique responsable 

Depuis 2021, les agents municipaux ont accès à une formation "Concilier usage du numérique et écologie" qui leur permet d'apprendre un ensemble d'astuces résumées ci-dessous pour parvenir à consommer moins d'énergie due au numérique. La ville s'est également engagée dans une démarche de labélisation "numérique responsable".

En 2018, la Ville a donné à l'entreprise de l'économie sociale et solidaire 30 ordinateurs portables, 80 disques durs ainsi que 246 écrans plats dans le cadre d'un renouvellement complet. 

AgirLocal : 20 actions pour limiter son empreinte numérique 

J'allonge la durée de vie de mes équipements informatiques 

1. Je privilégie le matériel reconditionné, d’occasion, le troc ou le don et je préfère la réparation au remplacement en cas de défaut 

2. J’utilise la garantie légale de conformité de 2 ans qui s'applique à tous les produits achetés en magasin ou sur Internet

3. Je ne multiplie pas les matériels : un appareil multifonction (imprimante+photocopieur+scanner) consomme moins que trois appareils indépendants

4. J’entretiens et je protège mes équipements  pour les garder plus longtemps (antivirus sur ordinateurs, coque et vitre de protection sur smartphone) 

5. Je choisis des appareils porteurs d’un indice de réparabilité élevés et/ou labellisés : Label Numérique responsable, EPEAT, Ecolabel nordique, l’Ange bleu ou TCO 

           Je tends vers la sobriété pour réduire ma facture d’électricité 

6. Je débranche mon chargeur quand je ne l’utilise plus et j’éteint mon ordinateur au-delà d’1 heure d’inactivité 

7. Je désactive les fonctions Bluetooth, Wifi et GPS quand je ne m’en sers pas  

8. Je règle mon appareil en mode “Economies d’énergie” et je diminue la luminosité 

9. Je branche mes équipements (ordinateur, imprimante, box internet…) sur une multiprise à interrupteur et je l’éteins ou j’utilise un programmateur pour les nuits. Sinon, même éteints, mes équipements continuent à consommer. En veille, un appareil consomme 40% de l’énergie utilisée en mode allumé. 

10. Je désinstalle les logiciels et applications inutiles et je ferme les onglets inactifs 

11. Je privilégie le wifi quand j'utilise mon smartphone plutôt que la 4G 

 

Je cible mes recherches sur Internet pour consommer moins de données 

12. Je sauvegarde en favoris les sites sur lesquels je me rends régulièrement 

13. J’évite les vidéos en streaming, je privilégie le téléchargement raisonné et je regarde les vidéos en qualité normale ou basse 

14. J’utilise un moteur de recherche écoresponsable. Ecosia permet de planter des arbres, Lilo reverse les revenus publicitaires à des projets à fort impact social et environnemental, Ecogine réalise des dons à des associations et Qwant respecte la vie privée. 

 

Je stocke et envoie des données de manière raisonnée 

15. Je privilégie le stockage de mes données en local et je trie régulièrement mes fichiers  

16. Je réduis le nombre de mails envoyés : toutes les personnes en copie ont-elles vraiment besoin de recevoir ce mail ?  

17. J'évite les pièces jointes volumineuses, je compresse la taille des pièces jointes manuellement ou grâce au site ilovepdf

18. Je privilégie le stockage sur le cloud pour partager des fichiers (Onedrive, Teams, Google drive) et les services comme We Transfer, je privilégie les liens hypertexte pour transmettre un document  

19. Je trie mes mails régulièrement puis je les supprime de la corbeille  

20. Je me désinscris des listes de diffusion qui ne m’intéressent plus 

Donner une seconde vie aux équipements électroniques

Comment Microsoft veut réduire l'impact du numérique sur le climat ?

Issy.TV

Pour aller plus loin