Mis à jour le 11 août 2021

Action #11 Je traite mes plantes en respectant la biodiversité

Quelques conseils pour jardiner de manière écologique en respectant la faune et la flore urbaine !

PenserGlobal : vers le zéro phyto

Suite à l’arrêté du 15 Janvier 2021, l’usage de certains phytosanitaires (herbicides, fongicides, insecticides) est interdit sur les espaces publics, comme les abords des trottoirs, les cimetières, les terrains de foot, etc.  

La ville d’Issy-les-Moulineaux et GPSO ont donc adopté une politique zéro phytosanitaires au sein de la ville. Les pieds d’arbre des rues, par exemple, sont ainsi désherbés manuellement à la binette ou au « reciprocator ». Cette débroussailleuse à lame présente l’avantage d’empêcher la dégradation malencontreuse des collets des arbres et donc évite d’abimer les arbres. 

AgirLocal : Je privilégie des traitements biologiques

Traitements biologiques : 

1. Je consulte la liste des PNPP (préparations naturelles peu préoccupantes) ici. Certaines se trouvent en magasin, et il est important d'utiliser ceux qui sont biologiques. 

2. J'utilise quelques produits basiques :  

  • La bouillie bordelaise contre les champignons 

  • Le vinaigre contre les champignons et insectes 

  • Le savon noir contre les chenilles ou insectes 

  • Un sécateur (désinfecté) pour couper les feuilles malades et limiter la propagation des maladies  

3. Pour limiter la propagation des maladies dans mon jardin mes balconnières je diagnostique les maladies de mes plantes 

grâce à deux applications développées par l’INRAE :  VigiJardin et le site “Clinique des plantes

 

Traitements chimiques (à n’utiliser qu’en dernier recours, si les traitements biologiques n’ont pas fonctionné). Quelques conseils d’utilisation : 

4. J'appliquer les produits de nuit (les plantes assimilent mieux la nuit et cela permet de limiter la perte de produit et donc la pollution) 

5. J'appliquer seulement s’il n’y a pas de vent (moins de 5km/h) afin d’éviter de propager le produit à des endroits non désirés et donc de tuer des insectes ou autres animaux non concernés. 

6. Je n'applique pas au printemps lorsque les abeilles butinent (quel que soit le produit : fongicides, insecticides, herbicides, ils ont tous un impact sur les abeilles. En effet, les produits changent l’odeur des abeilles qui ne sont plus reconnus au sein de la ruche et qui ne peuvent donc pas survivre) 

8. Je respecte bien les doses prescrites sur la notice d’utilisation. 

9. Je me protège (gants, lunettes) 

Pour aller plus loin