Mis à jour le 19 mars 2021

Ferme pédagogique, éco-pâturages et ruchers

La ville d'Issy-les-Moulineaux accueille une ferme pédagogique située au Parc Henri Barbusse, ainsi que des ovins au talus Garibaldi et près de 20 ruchers sur l'ensemble de la commune.

La Ferme pédagogique “Les Bergeries d’Issy”  

La ferme pédagogique Les Bergeries d’Issy, située dans le parc Henri Barbusse, invite petits et grands à rejoindre ses moutons, chèvres, poules, cochons, lapins, et à prendre part à des ateliers créatifs et pédagogiques. 

Un lieu atypique pour fêter un anniversaire, et participer à des ateliers de fabrication du beurre, du pain, de la laine ou des teintures naturelles. 

Eco-pâturage au talus Garibaldi  

Le talus Garibaldi accueille un troupeau de moutons et des chèvres qui broutent cet espace de verdure. Si le talus n’est pas ouvert au public, une promenade a été aménagée au pied du talus, permettant aux passant d’observer les animaux.  

Ce talus de voie ferrée a été aménagé en 2010 pour y pratiquer une gestion pastorale. Débroussaillage, pose de clôtures, réalisation d’un point d’eau, installation d’abris et ensemencement ont été réalisés afin de confier la tonte des zones herbacées à un troupeau de 8 moutons. Sur le plan didactique, des panneaux fixées sur la clôture expliquent aux riverains et aux enfants en quoi consiste le pâturage écologique et donne des informations sur les moutons et les chèvres.  

En 2013, les ovins ont été rejoints par des abeilles. Le conseil de quartier a fait appel à l’apiculteur déjà présent sur la ville pour y installer cinq ruches. 

La ville d’Issy-les-Moulineaux compte 19 ruchers déclarés 

Le talus Garibaldi héberge un rucher géré par René Vicogne, un apiculteur agréé qui fabrique le miel d’Issy, vendu à l'Office du Tourisme. Ce miel a obtenu plusieurs distinctions dont la médaille de bronze au concours de miel 2019 de la Métropole du Grand Paris dans la catégorie « miel toutes fleurs cristallisé ». 

Tout apiculteur est tenu de déclarer chaque année entre le 1er septembre et le 31 décembre les colonies d’abeilles dont il est propriétaire ou détenteur, en précisant notamment leur nombre et leurs emplacements. Pour déclarer des ruches, rdv sur le site de la préfecture