Mis à jour le 6 mai 2019

Campagne de dératisation: une mobilisation de tous les acteurs

La lutte menée au quotidien face à cette problématique d’envergure nationale est l’affaire de tous et doit être concomitante avec les traitements menés par les propriétaires et syndics de copropriétés.

Chaque année, la commune missionne un prestataire pour effectuer sur son territoire trois vastes campagnes annuelles de dératisation. Le dispositif Ekomille a de plus été installé en décembre 2019 dans différents espaces de la ville. Ces appareils, à l’apparence d’une boîte, permettent de capturer les rats en continu. Ce système évite la pollution de l’écosystème et est sans danger pour les hommes et les autres animaux. les réseaux d'assainissement seront traités.

Pour compléter l'action de notre prestataire, il vous revient en votre qualité de propriétaire, bailleur, locataire et syndic de copropriété d'en faire de même au sein des parties privatives et communes de vos résidences. 

Sachez, également, qu'en dehors de cette dératisation de grande ampleur, des interventions sont réalisées hebdomadairement au niveau des sites sensibles et dès lors qu'un signalement est réceptionné en mairie.

En effet, donner du pain aux pigeons, des croquettes au chat, jeter son sandwich dans la rue ou encore laisser ses bacs à ordures ménagères ouverts sont autant de gestes individuels qui contribuent à la prolifération des rongeurs.

Les réflexes à adopter

  • ne laisser aucune nourriture dehors
  • jeter les déchets dans des sacs fermés avant de les déposer dans les poubelles prévues à cet effet
  • ne pas nourrir d'animaux dans la rue (pigeons et chats notamment). 

Jeter ses déchets dans la rue et nourrir des animaux constituent une infraction au Règlement Sanitaire Départemental et ces actions sont passibles d'une amende de 68 euros.