Mis à jour le 26 février 2024

Une année 2024 pour célébrer l'Arménie en France… et à Issy-les-Moulineaux

A l’occasion de “l’année de l’Arménie en France”, Issy-les-Moulineaux, mettra en lumière tout au long de 2024 les richesses culturelles du pays et les liens qui l’unissent au peuple arménien. Parmi les points d’orgue, l’intronisation au Panthéon, le 21 février, du résistant Missak Manouchian, et de sa femme Mélinée, et, en mai, le centenaire de la naissance de Charles Aznavour.
André Santini présente les événements Isséens de l'année de l'Arménie en France.

Quand on parle de la communauté arménienne en Île-de-France, on se tourne naturellement vers Issy-les-Moulineaux et ses 6 000 à 6 500 Isséens d’origine arménienne. Une présence liée à l'histoire. Après le génocide des Arméniens, qui a fait 1,5 million de victimes, majoritairement entre 1915 et 1917, beaucoup ont fui vers la France. De nombreux réfugiés se sont alors installés sur l’Île Saint-Germain, non loin des usines voisines en quête de main d’œuvre non qualifiée : Renault, cartoucherie Gévelot, Citroën, Manufacture des Tabacs, Peintures Lefranc ou encore la Blanchisserie de Grenelle, rue Rouget-de-l’Isle (devenue « Interlinge » en 1978). Au fil des aléas industriels et économiques, de nombreux arméniens se tourneront vers des activités indépendantes – tricot, cordonnerie, artisanat – et demeureront à Issy. L'histoire d'Issy-les-Moulineaux est ainsi marquée, depuis un siècle, par l'attachement de la Municipalité à la cause arménienne. 

La Ville compte en effet plus d’une dizaine de structures, dont deux églises arméniennes (apostolique et évangélique), une école primaire, Hamaskaïne-Tarkmantchatz, une maison de la culture arménienne, deux troupes de danse, de multiples associations culturelles et sportives à l’image de l’incontournable club de foot ASOA-Ararat d’Issy ou de La Croix Bleue des Arméniens de France. Sans oublier, un monument à la mémoire des martyrs arméniens de 1915 et, depuis 1989, un jumelage avec Etchmiadzine, en Arménie, siège du Catholicosat, l'église apostolique arménienne, dont dépend une des deux églises d'Issy. 

2024 marquera aussi, en décembre, la finalisation des travaux d’envergure de rénovation et d’extension du complexe sportif Alain Mimoun, qui deviendra le siège européen de l'association arménienne Homenetmen France et le plus grand complexe sportif d’Europe pour une association arménienne. « L’année 2024 nous permettra également de réaffirmer notre soutien au peuple arménien en général, et à nos amis du Haut-Karabagh en particulier. Le soutien d’Issy-les-Moulineaux à la liberté et à la souveraineté de l’Arménie ne faiblira pas », a assuré André Santini, le 7 janvier, à l’occasion du lancement de cette année « hautement symbolique » et de la présentation des manifestations prévues à Issy en 2024. 

2024 : une année d’événements à Issy 

Afin de s’inscrire dans cette “année exceptionnelle” et de valoriser les liens historiques qu’entretient la Ville avec le peuple arménien, l’année 2024 sera ponctuée de manifestations, à l’initiative de la municipalité, d’associations et d’habitants. 

Cycle sur le cinéma arménien au Ciné d’Issy. L’objectif sera de faire découvrir le cinéma arménien à travers ses réalisateurs emblématiques. Des personnalités seront sollicitées pour contribuer à élaborer la programmation. 

Installation d’une sculpture murale représentant le portrait du résistant Missak Manouchian : cet orphelin du génocide des Arméniens a dirigé d’août à novembre 1943 les FTP-MOI qui menaient la lutte armée dans la capitale. Sa panthéonisation est prévue le 21 février. La sculpture sera réalisée par l’artiste Christian Guémy, connu sous le pseudo C215, l’un des artistes urbains pochoiristes les plus reconnus sur la scène internationale. 

Exposition de photographies intitulée « Jardin Noir » de 28 panneaux racontant la vie dans le Haut-Karabagh, un quotidien marqué par les cicatrices et l’omniprésence de la guerre. 

Spectacles à l’auditorium et au PACI Charles Aznavour : la musique sera portée par les petits virtuoses de l’association Solidarité Protestante France-Arménie, le jeudi 4 avril, à l’Auditorium, et la danse mise à l’honneur par l’Ensemble Folklorique Ararat, de l’église apostolique arménienne, au Palais des Arts et des Congrès d’Issy Charles Aznavour. 

Projection du film biographique « Monsieur Aznavour », réalisé par Grand Corps Malade et Mehdi Idir, pour célébrer le centenaire de sa naissance et ses liens avec notre municipalité. 

Accueil d’étudiants de l’Université Française en Arménie (UFAR) en partenariat avec L’Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB). La Ville les recevra au sein de plusieurs de ses services. 

Fin des travaux du Gymnase Mimoun en décembre 2024 avec l’association Homenetmen.