Mis à jour le 2 octobre 2022

Tourisme : enregistrement obligatoire pour les locations sur Airbnb

Depuis le 7 juillet, tous les hôtes sur Airbnb louant un logement entier à Issy-les-Moulineaux doivent disposer d’un numéro d’enregistrement.

La France, pays qui a vu naître les premiers hôtes sur Airbnb, juste après les États-Unis, représente l’une des plus grandes communautés d’hôtes et de voyageurs en Europe. Un Français sur trois utilise Airbnb pour louer son logement ou partir à la découverte de nouvelles destinations. Mais, pour lutter contre la concurrence déloyale envers les professionnels de l’hôtellerie, dont les clients s’acquittent d’une taxe de séjour locale, Airbnb a mis en place un dispositif d’enregistrement obligatoire des logements proposés à la location.

Désormais, tous les hôtes publiant une annonce de logement entier loués en courte durée sur Airbnb doivent obtenir et afficher un numéro d’enregistrement sur leur annonce pour accueillir des voyageurs. Les annonces ne disposant pas d'un numéro d'enregistrement valide pourront être retirées sans préavis. L'enregistrement a pour objectif de faciliter les actions de contrôle des meublés de tourisme par les villes (vérification de la légalité des mises en location et du respect de la limite à 120 jours de location par an pour les résidences principales, vérification des autorisations de changement d’usage pour la location de résidences secondaires etc.).

Une démarche en quelques clics

Enregistrer un logement est simple, immédiat et gratuit. Les hôtes sont invités à se rendre sur le site de la ville pour obtenir un numéro d’enregistrement à l’adresse suivante : issy.com/mes-demarches/declaration-des-meubles-de-tourisme.

En parallèle, Airbnb collecte automatiquement la taxe de séjour dans 29 000 communes françaises et leur reverse les montants correspondants deux fois par an. Cette règle claire et simple est également une bonne nouvelle pour les hôtes, qui peuvent ainsi continuer à proposer leur logement pour compléter leurs revenus et accroître leur pouvoir d’achat. En 2021, les hôtes sur Airbnb ont gagné en médiane 3 800 euros en partageant leur logement sur Airbnb, une ressource non négligeable en cette période de forte inflation.

Cette obligation ne s'applique pas aux autres types d'hébergement tels que les chambres d'hôtes, les chambres chez l’habitant, les logements disponibles uniquement pour des séjours longs (365 jours ou plus) ou loués exclusivement dans le cadre d'un « bail mobilité ».