Publié le 21 avril 2020

🙌 Mobilisation des entreprises d'Issy-les-Moulineaux

De très nombreuses entreprises ayant leur siège social à Issy-les-Moulineaux voient leurs activités bouleversées par la crise du coronavirus. Beaucoup se mobilisent pour apporter leur aide.

AccorHotel mobilise ses hôtels pour héberger les personnels soignants et les sans abri

Plus de la moitié de la population mondiale est confinée ou bloquée aux frontières. Ceci a entraîné une quasi-paralysie des voyages, de la restauration et des loisirs, affectant fortement l'industrie du tourisme. Alors que ses hôtels ferment les uns après les autres dans de nombreux pays du monde, le groupe Accor Hotels a décidé de mettre à disposition ses services pour le personnel soignant, tous les français engagés et mobilisés dans la lutte contre la propagation du Covid-19 et les populations les plus vulnérables. 

Une plateforme téléphonique (CEDA - Coronavirus Emergency Desk Accor), a été créée afin de centraliser les besoins et proposer, en lien avec les propriétaires du Groupe Accor et les autorités concernées des solutions d’hébergement sur tout le territoire. Les demandes peuvent ainsi être transmises directement par email. Plus d'une quarantaine d'hôtels proposent ainsi une capacité de 1 000 à 2 000 lits pour accueillir les soignants et les personnes sans abri sur tout le territoire.

Capgemini engagé aux côtés de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Depuis le 15 mars, Capgemini accompagne les équipes de l’AP-HP. Une équipe de 15 personnes est notamment en charge du déploiement de l’outil Covidom en Ile-de-France, qui permet aux médecins de suivre à distance les patients porteurs avérés ou suspectés du Covid-19.

L’AP-HP a également confié à Capgemini la mission d’accélérer le processus de mobilisation des professionnels de santé d’Ile-de-France. Un centre d’appel a été construit spécifiquement avec l’expertise des équipes de conseil de Capgemini Invent. D’autres missions impliquant des équipes spécialisées dans l’analyse des données et la sécurité informatique ont été engagées. 

Withings met son expertise au service de la lutte contre le coronavirus

L'entreprise spécialisée dans la mesure et la collecte de données physiologiques à distance, grâce à ses objets de santé connectée (balances, tensiomètres, capteurs de sommeil, montres…), aide à l’effort de connaissance médicale et de soutien des professionnels de santé en mesurant le taux de saturation en oxygène via ses montres ScanWatch pour aider au suivi de l’état de santé et du stress respiratoire des patients atteints à domicile, en identifiant les signaux faibles précurseurs de la maladie, via des projets de recherche, afin de comprendre notamment comment les variations de fréquence cardiaque et les perturbations respiratoires nocturnes peuvent être des signes précurseurs de la maladie, et en fournissant des thermomètres connectés sans contact aux professionnels de santé.

En tant que fabricant d’objets physiques en Chine, l'entreprise a pu obtenir rapidement 50 000 masques de protection, remis à l’Agence Régionale de Santé d'Ile-de-France.

Dons de masques

Les stock de masques des collectivités locales étant réquisitionnés par l'État, l'Espace Santé Simone Veil s'est vu remettre 6.000 masques par des entreprises installées sur notre territoire (Bouygues Immobilier, BNP Parisbas Real Estate, Capgemini).

Cela a notamment permis de doter les personnels travaillant dans les EHPAD de la Ville et les personnels d'aide à domicile qui continuent à rendre visite aux personnes âgées.

Microsoft contribue au maintien de l'infrastructure informatique des services vitaux

Du côté de Microsoft, c'est sur la résistance de l'infrastructure informatique que se concentrent les efforts. L'augmentation du recours au Cloud de l'entreprise a en effet augmenté de 775 % dans les pays où des périodes de confinement ont été décrétées. "Il est de notre responsabilité d’assurer la capacité de notre plateforme pour contribuer au maintien des services vitaux" a ainsi déclaré le patron de la filiale française du géant américain, Carlo Purassanta.

Il s'agit des services d’urgences médicales et sanitaires, d’infrastructures gouvernementales et critiques (alimentation, eau, énergie, télécommunications, transports, médias, banques), de services d’éducation… Ses équipes techniques sont mobilisées pour accélérer le déploiement de nouvelles capacités de cloud et veiller à ce que TEAMS, l'outil collaboratif fonctionne sans accroc pour les télétravailleurs.

Sodexo crée un fond de soutien aux salariés les plus vulnérables

Frappée de plein fouet par l'arrêt des activités des restauration collective, l'entreprise a mis en place un programme de soutien à ses salariés financé par ses dirigeants. Sophie Bellon, Présidente du conseil d'administration, a ainsi renoncé à 50 % de son salaire fixe sur les six prochains mois, tout comme Denis Machuel, le directeur général, qui va en sus abandonner son bonus annuel. 

De leur côté, les membres du comité exécutif abandonnent 10 % de leur salaire fixe sur les 6 prochains mois, ainsi que leur variable annuel. Enfin, les 200 principaux dirigeants, répartis sur l'ensemble des géographies et segments d'activité, ne toucheront pas non plus leur rémunération variable annuelle pour alimenter le programme.