Publié le 20 mai 2020

Les clubs de sport se mobilisent pour maintenir l'entraînement

Les clubs de sport isséens n’ont pas relâché leurs efforts pour proposer des entraînements en vidéo, donner des conseils et accompagner leurs adhérents. Découvrez les initiatives mises en œuvre par des entraîneurs !
Tidiani Biga, ancien champion du monde de boxe Muay Thai et entraîneur au club de boxe BMTC (Biga Muay Thai).

Si le confinement a porté un coup d’arrêt aux activités des clubs de sport, de nombreux entraîneurs ont proposé à leurs adhérents des exercices en vidéo.

Sandrine Papin, éducatrice sportive et fondatrice d’Issy Gym Vitalité, a par exemple réalisé des vidéos diffusées ensuite sur le compte Facebook du club. Une expérience qui s’est révélée très positive : « Les adhérents étaient ravis de voir que l'équipe (leur coach) ne les laissait pas tomber, explique-t-elle. Ces vidéos leur ont donné la possibilité de pratiquer en famille. Pas d'excuses : tout le monde se met au sport ! ».

Tidiani Biga, ancien champion du monde de boxe muay thai et entraîneur du club de boxe BMTC (Biga Muay Thai), a réalisé des vidéos dans son salon à l’aide de son téléphone portable. Ces vidéos ont ensuite été diffusées sur Facebook : « La page du club comptabilisant près de 2 500 abonnés, je pouvais ainsi toucher l’ensemble des adhérents et pratiquants de la discipline. », témoigne-t-il.

Le contexte du confinement a nécessité quelques ajustements dans la pratique de ce sport de combat : "J’ai dû m’adapter et proposer deux types d’exercices, liés au maintien de la condition physique et à la discipline en elle-même sans mise en opposition. J'ai proposé des exercices de renforcement musculaire basés sur la méthode « Tabata » qui consiste à s’entraîner de manière fractionnée à haute intensité c’est-à-dire sur de très courtes périodes d'effort intense, alternées avec de courtes périodes de récupération (Effort : 20s / Repos : 10s) sur des exercices types pompes, squats, abdos, etc."

Ces cours à distance vont-ils se maintenir dans la durée ? "Pour moi, le numérique ne peut pas remplacer la pratique de notre discipline, les vidéos resteront en ligne et seront des outils disponibles à tout moment pour un athlète éloigné de la pratique dans le maintien de sa condition physique", explique Tidiani Biga.

Suivi et conseils

En parallèle, les éducateurs d'Issy Gym Vitalité ont directement téléphoné à certains de leurs adhérents pour leur donner des conseils et leur indiquer des références de sites internet offrant des exercices en vidéo et émissions télé en replay.

De son côté, l'association Issy Paris Hand a proposé des exercices de renforcement musculaire à ses joueuses ainsi qu'une séance en visioconférence. À cette occasion, les joueuses devaient au préalable regarder les séquences d'un match auquel elles avaient pris part précédemment afin de souligner les faits marquants, leurs points forts et leurs points faibles.

Un point était ensuite fait avec chaque joueuse pour parler de son confinement et de son activité sportive. Les joueuses et l'entraîneur ont ensuite échangé afin de trouver les solutions aux problèmes rencontrés pour progresser.

Des sessions sportives pour les voisins

En plus d’accompagner ses adhérents, Sandrine Papin a proposé tous les jours des cours de renforcement musculaire/cardio à ses voisins, après leur journée de télétravail, depuis le jardin de leur résidence. Les participants ont suivi le cours depuis leur balcon, leur fenêtre, ou la pelouse (toujours à distance). Une expérience qui a donné l’envie à certains de poursuivre la pratique du fitness !