Publié le 29 mars 2021

Le BAFA, un engagement citoyen au service des plus jeunes

Le CLAVIM forme les jeunes Isséens dès 17 ans aux différentes étapes de l’obtention du BAFA. Ils s’initient à l’organisation d’animations de qualité, à prendre en compte les particularités des enfant, à la vie et au travail au sein d'un collectif.

Pas de doute, le BAFA emmène ces Isséens vers une première expérience professionnelle et bien souvent ces jeunes animateurs ont euxmêmes participé aux séjours du CLAVIM durant leur enfance. Point d’Appui a recueilli les témoignages de Joseph, Alice et Alex à la sortie du camp BAFA organisé pendant les vacances d’hiver.

Point d’Appui : Qu'est-ce qui a motivé ton envie de devenir animatrice ?

Alice : J’ai voulu devenir animatrice pour transmettre des valeurs à la nouvelle génération. Un peu comme on l’a fait pour moi quand j’étais plus jeune ! J’ai tellement aimé mes séjours de vacances que je me suis dit pourquoi ne pas devenir animatrice. Je vais pouvoir partager mes expériences et des notions importantes comme l’entraide, la solidarité, le vivre ensemble… Être animatrice sera certainement une première expérience professionnelle très enrichissante.

P. d’A. : Quels sont tes meilleurs souvenirs et les temps forts que tu souhaites faire vivre à ton tour à d’autres ?

Joseph : Les moments passés ensemble : veillées, randonnées « aventures », boum de fin de séjour, amis de chambrées et activités. Pour motiver un jeune à partir en centre de vacances, c’est ce que je mettrais en avant : devenir autonome, s’amuser, découvrir et nouer de nouvelles amitiés.

P. d’A. : Ta formation BAFA t'a-t-elle suffisamment préparé à t’occuper des enfants en juillet prochain ?

Alex : Je souhaite faire vivre aux enfants des moments qui resteront gravés dans leur mémoire, les émanciper du quotidien pendant un temps, qu'ils profitent de nouveaux modes de vie. J'ai appris à m’occuper d’eux et à réagir face à diverses situations. La formation était complète et je me sens prêt.

 

Découvrez les séjours d’été sur le site du CLAVIM dès que les conditions sanitaires seront connues officiellement.

www.clavim.asso.fr