Mis à jour le 11 juin 2022

La Passerelle au Guide Michelin : 8 ans de reconnaissance

Le restaurant La Passerelle renouvelle son référencement au prestigieux Guide Michelin pour la 8e année consécutive. Une reconnaissance importante pour son jeune chef, Mickaël Méziane, qui récompense un travail exigeant.

Le parcours de Mickaël Méziane est singulier. Peu passionné par les études, c’est son père, dirigeant du restaurant La Harissa, qui lui souffle l’idée du métier. Durant 11 années, il va l’apprendre aux côtés des plus grands : au Pavillon Montsouris avec Jérôme Mazur et Stéphane Le Marchand ; au Relais de Sèvre avec Patrice Pasquier ; au Prince de Galles avec Benoît Rambaut ; à La table de Joël Robuchon puis à L’atelier étoile de Joël Robuchon avec David Alves ; chez Senderens avec Jérôme Banctel ; au M64 avec Edouard Uchiyama.

Ces années d’apprentissage, comme il aime à les appeler, dans des grands restaurants dont certains sont étoilés, lui donnent l’envie de créer son propre restaurant. Et c’est encore son père qui lui donne une idée : ouvrir son restaurant à Issy-les- Moulineaux. La ville vient de racheter un très vieil hôtel en bord de Seine, à côté de la passerelle qui relie l’île Saint Germain. Si les étages sont destinés à devenir des logements, le rez-de-chaussée doit accueillir un local commercial. Mickaël Méziane monte alors son projet qui deviendra le restaurant que l’on connaît.

Les produits avant tout le reste

L’idée est simple : proposer un lieu agréable dans un joli cadre, où l’on vient pour bien manger, de bons produits, dans un esprit gastronomique sans être guindé. Comme au théâtre, on y vient pour vivre une expérience. Le secret du restaurant : les produits avant tout le reste. Ceux-ci sont soigneusement sélectionnés et permettent d’élaborer les menus, changés tous les 15 jours. Les plats sont créés et élaborés par Mickaël Méziane et son équipe de huit personnes.
Le restaurant propose également un balcon sur la Seine avec 18 places. Et pour y accéder, une seule règle : premier arrivé, premier servi. Et le chef de préciser : « on ne peut pas faire de réservation, aucune exception, même pour la mère du chef ! ».
Dès l’ouverture du restaurant, le Guide Michelin le sélectionne dans les tables à suivre. Si obtenir une étoile au Guide Michelin lui aurait permis de prouver à ses chefs d’apprentissage qu’il ne les avait pas quittés pour rien, il s’aperçoit que tenir un restaurant est aussi un travail exigeant de manager. Et l’effort à fournir pour l’obtenir lui apparaît comme risqué. Prudent, il préfère se concentrer sur l’essentiel : les produits.

Une nouvelle aventure

Aujourd’hui, Mickaël Méziane se lance dans une nouvelle aventure en ouvrant dans la Halle Eiffel un caviste et un restaurant. Il espère renouveler l’expérience signature de La Passerelle : de bons produits et un bel accueil. Il a imaginé ce nouveau défi avec son équipe afin que les clients puissent les reconnaître. Si le ticket moyen sera plus accessible, il espère ainsi continuer à partager sa passion.

La Passerelle
172, quai de Stalingrad.
lapasserelle-issy.com

Des produits rigoureusement sélectionnés, une cuisine fine et colorée où la Méditerranée fait de fréquentes incursions, le tout réalisé par Mickaël Meziane, jeune chef talentueux et motivé, et servi par une équipe jeune et dévouée... On emprunte joyeusement cette Passerelle pour se rendre sur les terres de la gourmandise et des saveurs.
L'avis du Guide MICHELIN