Mis à jour le 29 mars 2024

Jardins partagés : succombez à l’agriculture urbaine !

Depuis la création, en 2011, d’un premier site de jardins partagés au jardin botanique, la Ville a lancé plusieurs initiatives pour favoriser le développement de l’agriculture urbaine, participative et collaborative. Ce sont aujourd’hui plus de 150 jardiniers Isséens qui peuvent ainsi profiter d’une quinzaine de jardins partagés.

Lutter contre le changement climatique et préserver la biodiversité : l’agriculture urbaine vise à développer un territoire plus vert et plus durable. Le premier site de jardins partagés à Issy-les-Moulineaux a été aménagé en 2011, dans le Jardin botanique. On en compte aujourd’hui une quinzaine dans la Ville, dont 10 ont été aménagés depuis 2020, soit 200 parcelles représentant plus de 1 000 m² de nature, cultivés par plus de 150 jardiniers amateurs.   

Il existe deux types de jardins partagés à Issy-les-Moulineaux : les jardins partagés qui appartiennent à la ville (pour lesquels il faut s'inscrire sur liste d'attente) et les jardins partagés privés (pour lesquels il faut directement contacter l'association gestionnaire). Concernant les jardins partagés de la Ville, ils sont cultivés de manière 100% biologique : sans pesticides ni engrais chimiques. Une cabane de jardin permet de ranger les outils partagés entre les jardiniers, et un composteur y est également disponible. La  gestion des parcelles se fait de façon  collective  de manière à favoriser l'entraide et le partage d'expérience tout en permettant au plus grand nombre d'avoir accès aux jardins partagés.  Une manière de renouer avec la nature mais aussi de faciliter les échanges intergénérationnels  et les liens de proximité. Et de se former grâce à des sessions spéciales. 

Pour intégrer un de ces jardins, il faut être isséen, majeur, ne pas posséder de jardin et s'inscrire du liste d'attente. Par ailleurs, la ville a ouvert en 2022 un potager solidaire dans le jardin botanique dans le cadre du chantier d’insertion « Les Ressources d’Issy » confié à Seine Ouest Insertion, association soutenue par le CCAS. A noter enfin que le bailleur social Seine Ouest Habitat et Patrimoine a suivi l’exemple de la ville en aménagement des jardins partagés dans quatre de ses résidences.