Mis à jour le 29 mars 2024

Et si vous faisiez de la ville votre jardin ?

Développé par GPSO depuis 2016, le dispositif « Jardiner Ma Ville » propose aux habitants du territoire d’être acteurs de leur environnement en jardinant sur l’espace public, devant chez eux.

Que vous soyez habitant, commerçant du territoire ou représentant d’une association, ce dispositif vous offre la possibilité de jardiner devant chez vous ou dans la rue grâce à l’obtention du « permis de végétaliser Jardiner ma ville ». Vous participez ainsi à la végétalisation de votre commune à travers la plantation de plantes ornementales, mellifères, grimpantes, aromatiques… 

Sur simple demande écrite, les services des villes et de GPSO autorisent, selon des critères d’occupation et de gestion de l’espace public, à jardiner un espace identifié sur le domaine public. Différents types de parcelles peuvent être investis : pieds d’arbres, petits espaces verts délaissés, pieds de murs, jardinières et depuis cette année la création de micro-implantation par carottage dans le bitume est également proposée. 

Les jardiniers volontaires s’engagent à travers une charte à l’embellissement de la ville. En 2022, un réseau d’animation a été mis en place afin de soutenir concrètement les jardiniers urbains et de créer du lien entre eux : «  La Pépinière de Jardiner Ma Ville  ». Pour encourager encore davantage cette initiative, ou pour simplement fleurir les balcons et les jardins, une distribution d’annuelles et de bulbes est organisée chaque année lors de la « Campagne à Issy » ; de la même manière les bisannuelles retirées des massifs au début de l’automne sont distribuées gratuitement au mois d’octobre. 

Informations : biodiversité@seineouest.fr ou 0 800 10 10 21  (numéro d’appel gratuit de GPSO)

LOM  : une loi qui offre des opportunités 

La Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) instaure l’obligation aux collectivités d’ici à 2026 de supprimer le stationnement motorisé sur les 5 mètres en amont des passages piétons, de façon à accroître la visibilité des passants. A Issy, ces adaptations ont débuté depuis deux ans et vont se poursuivre sur un total de 113 places de stationnements. Mais la Ville a fait de cette obligation, une opportunité en créant à ces endroits des espaces végétalisés en pleine terre ou en y installant des arceaux pour les vélos, afin de rendre notre ville plus verte et plus pratique.