Publié le 20 mai 2020

Des chouettes parées pour la D1 !

Le foot féminin a fait des étincelles : le FF Issy est promu en 1re division après une saison de qualité. Rencontre avec Zenyk Horbowy, vice-président du club.

Quel sentiment prévaut quant à cette accession en 1re division ?

Le sentiment qui prévaut est un composite d’immense bonheur et de grande fierté. Bonheur pour les joueuses qui sont les artisans de cette magnifique performance, pour l’encadrement technique de qualité qui a su construire un groupe compétitif et solidaire, pour les bénévoles qui ont consacré tous leurs loisirs pour offrir au groupe les conditions indispensables au bon déroulement de la compétition, et évidemment pour les membres du conseil d’administration, sous la présidence de Madame Christine Aubère, qui ont passé des soirées interminables à bien gérer l’ensemble du club et apporter les solutions aux nombreuses sollicitations auxquelles ils ont dû faire face.

 

Dans quel état d’esprit les joueuses se trouvent-elles, pendant cette période d’arrêt ?

Pour les joueuses cette période d’arrêt de toute activité de groupe représente une grande frustration. Elles se retrouvent isolées alors qu’elles vivent toute l’année en groupe. Nos équipes techniques leur donnent régulièrement des exercices à faire, des conseils et les suivent sur une base hebdomadaire. Tout le monde attend la reprise avec impatience, mais est aussi conscient que nous nous trouvons à l’échelle mondiale dans une situation exceptionnelle et grave.

 

Qu’est qui a changé en D1 depuis votre dernière saison à ce niveau ?

Tout a changé. Sous l’impulsion de FFF pour s’engager dans le professionnalisme, beaucoup de clubs de D1 féminines ont été absorbés par des clubs de Ligue 1. L’emblématique club de Juvisy par le PFC, Blanquefort par les Girondins de Bordeaux, tout comme l’OM, le FC Metz entre autres qui ont aussi intégré des équipes locales dans leur organisation. La saison prochaine sur les 12 clubs de D1, seuls 2 clubs, Soyaux et le FFISSY ont le statut amateur, Fleury étant semi-professionnel. Aujourd’hui la plupart de joueuses titulaires dans les clubs de D1 sont professionnelles et vivent du football.

 

Quel sera votre principal objectif pour l’année à venir ?

Notre objectif s’inscrit dans un nouveau projet à 4 ans, avec comme date cible les Jeux Olympiques en 2024 en France. La première année est entièrement concentrée sur le maintien. Nous avons beaucoup appris de nos 2 saisons en D1 il y a quelques années.

 

Plus d'informations sur le club en cliquant ici