Publié le 1 octobre 2020

De nouvelles plantations d'arbres à Issy

Grand Paris Seine Ouest prévoit de planter 369 arbres sur le territoire isséen dans les prochaines semaines. Il s’agira notamment de remplacer des arbres malades ou vieillissants et de planter de nouveaux sujets.

Dans le cadre du suivi et de la sécurisation du patrimoine arboré du territoire, l'expert mandaté par GPSO pour réaliser les diagnostics au cours de l'hiver et du printemps 2020 a préconisé de remplacer 176 sujets qui présentent des risques pour leur environnement ou des dépérissements irréversibles (soit près de 2,5% des quelques 7000 arbres présents dans l’espace public à lssy les Moulineaux).

Les arbres seront abattus à partir de la mi-octobre et remplacés au cours de l’hiver. La fin des plantations est prévue le 15 mars 2021. Un avis d’information à destination des promeneurs et des riverains sera visible à chaque emplacement concerné.

Au total, 369 arbres seront plantés : 340 dans les espaces publics et 29 dans des terrains communaux tels que des écoles, crèches et équipements sportifs.

Cette période, propice aux plantations, permettra d’assurer leur pérennité.

De nouvelles espèces seront plantées afin de contribuer au développement de la biodiversité, l’un des objectifs phares du plan climat de GPSO.

La présence d’espèces variées sur un même territoire permet en effet de réduire les parasites et de favoriser la longévité des arbres.

La plantation de ces arbres permettra ainsi de renforcer la place de la nature à Issy qui compte près de 119 hectares d’espaces verts publics et privés, soit 28% de la superficie de notre ville.

Protéger les arbres, une priorité pour GPSO

Pour préserver l’environnement et la sécurité des riverains, GPSO mène régulièrement des diagnostics sur son territoire afin d’évaluer la santé des arbres.

Certains diagnostics peuvent révéler un état général vieillissant du patrimoine arboré.

La beauté apparente d’un arbre n’est pas toujours signe de bonne santé, les signes de dégradation étant souvent invisibles. Les arbres sont soumis aux aléas climatiques, à la pollution de l’air et du sol et aux blessures causées par l’activité urbaine.

En milieu urbain, les arbres peuvent être également touchés par des maladies, des attaques d’insectes et des champignons. Ils peuvent causer un danger pour la population.

Leur remplacement peut alors s’avérer nécessaire pour préserver l’environnement et assurer la sécurité de tous. Une intervention devient alors nécessaire sur certains sujets malades ou dangereux.

Le patrimoine végétal est surveillé de près par GPSO afin d’assurer la protection de ce poumon vert, qui permet notamment de rafraîchir la ville lors des épisodes de fortes chaleurs.