Publié le 26 juin 2020

Conservatoire : portrait croisé de Benoît Schlosberg et d’Isabelle Fernier

Arrivée début mai à la direction du Conservatoire, Isabelle Fernier prend la succession de Benoit Schlosberg, qui a pris sa retraite et quitté ses fonctions de directeur fin juin. Portrait croisé des deux directeurs,

Le Conservatoire Issy-Vanves est né de la fusion en 2019 du Conservatoire Niedermeyer d’Issy-les-Moulineaux et de L’Ode, Conser vatoire de Vanves. Il propose une offre diversifiée et complète en musique, danse et théâtre, de l’initiation jusqu’au perfectionnement. Rencontre avec Benoît Schlosberg et Isabelle Fernier, nouvelle directrice du Conservatoire.

Orchestre symphonique du Conservatoire
L'Orchestre Symphonique dirigé par Benoît Schlosberg a célébré les 250 ans de la naissance de Beethoven en janvier 2020.

Quel a été votre parcours avant d’arriver à la direction du Conservatoire Issy-Vanves ?

Benoit Schlosberg : Je suis guitariste, pianiste et compositeur de musiques de films notamment. J’ai été 9 ans directeur du Conservatoire de Ville d’Avray, puis je suis arrivé en tant que directeur du Conservatoire d’Issy-les-Moulineaux avant sa fusion avec le Conservatoire de Vanves. J’ai quitté mes fonctions en juin, après avoir passé 6 belles années à Issy-les-Moulineaux, à un poste très gratifiant et enrichissant.

Isabelle Fernier : Je suis pianiste, et j’ai enseigné à l’Institut National des Jeunes Aveugles pendant 20 ans, j’ai beaucoup travaillé au sein d’associations à l’inclusion des enfants déficients visuels dans les conservatoires, en tant que formatrice.

J’ai ensuite suivi une formation de 15 mois de directeur de conservatoire à l’Institut National des Études Territoriales de Strasbourg.

Je suis donc devenue directrice du Conservatoire du Vésinet, où j’ai exercé pendant 2 ans. J’ai ensuite obtenu le concours de directeur, qui a été un véritable levier, et m’a permis de devenir directrice du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Mantes-la-Jolie, pendant 2 ans et demi. Je suis arrivée à la direction du Conservatoire Issy-Vanves, à la suite d’une mutation.

Avec plus de 2200 élèves et 110 professeurs sur les deux sites confondus, le Conservatoire Issy-Vanves a tous les moyens pour être en pointe pour l’avenir, et être un exemple du conservatoire innovant du XXIe siècle.
Benoit Schlosberg

Comment voyez-vous l’avenir du Conservatoire ?

Benoit Schlosberg : Le Conservatoire Issy-Vanves réunit deux belles structures, avec un projet artistique ambitieux et innovant. Avec plus de 2200 élèves et 110 professeurs sur les deux sites confondus, il a tous les moyens pour être en pointe pour l’avenir, et être un exemple du Conservatoire innovant du XXIe siècle.

Isabelle Fernier : L’objectif est vraiment d’accompagner la fusion entre le Conservatoire d’Issy et celui de Vanves, poursuivre le projet pédagogique innovant mis en place par les équipes, afin d’offrir aux usagers et aux familles un Conservatoire sur deux sites qui répond aux besoins artistiques de demain. Le projet pédagogique consiste à mettre la scène au cœur de l’apprentissage des élèves, ce qui en fait un Conservatoire tourné vers l’avenir. Le Conservatoire d’Issy-les-Moulineaux est déjà très en avance sur les dispositifs numériques, notamment avec le e-learning et l’utilisation de la plateforme Moodle, et je souhaite poursuivre la modernisation de la fusion entre Issy et Vanves. L’ambition est de valoriser et faire naître tous les talents, que chacun s’épanouisse, professeurs comme élèves. Le Conservatoire a la chance d’être inclus dans le grand réseau des Conservatoires de Grand Paris Seine Ouest, cela représente une force, avec la grande implication des élus qui soutiennent les Conservatoires et la politique artistique sur le territoire.

Connectez-vous au site du Conservatoire