Publié le 7 septembre 2021

Belmondo : l’Hommage de la Ville de ses débuts de boxeur

L’acteur Jean-Paul Belmondo s’est éteint le 6 septembre, à l’âge de 88 ans. Issy-les-Moulineaux rend hommage à ce monument du cinéma et grand passionné de sport. Il y avait fait ses débuts de boxeur et était venu inaugurer la salle qui porte son nom.
Jean-Marie RAMES

On ne présente plus celui que l’on surnomme « le Magnifique ». Jean-Paul Belmondo, né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine passe le concours d’entrée du Conservatoire de Paris en 1952.  Ses professeurs ne donnent pas cher de sa carrière et pourtant, il a connu une carrière cinématographique hors-pair, et des rôles qui ont fait de lui l’un des monuments du cinéma français. De À bout de souffle (1960) à  L’as des as (1982) en passant par Le Professionnel (1981), Le Magnifique (1973), Le solitaire (1987) ou encore Itinéraire d’un enfant gâté (1988), Jean-Paul Belmondo est devenu l’un des visages de la Nouvelle Vague française. 

Comme le rappelle un article de l’association Historim sur son site web, l’acteur avait joué à Issy, dans les jardins de la Solitude, proche du Séminaire Saint-Sulpice, dans l'Animal de Claude Zidi (1977). 

L'Animal à Issy avec Jean-Paul Belmondo
Historim

André Santini exprime sa profonde tristesse

Au-delà du cinéma (et du théâtre), Jean-Paul Belmondo est connu pour avoir été un très grand amateur de sport. Au point de réaliser lui-même les cascades des films dans lesquels il jouait. On lui connait également un grand amour pour la boxe, sport pour lequel il avait même envisagé une carrière professionnelle. Et d’ailleurs, le 30 mars 2001, Jean-Paul Belmondo était venu à Issy-les-Moulineaux pour inaugurer la nouvelle salle de boxe de l’Agora, portant son nom. Pourquoi à Issy ? Car c’est à l’Avia Club que l’acteur avait fait ses débuts de boxeur. « A l’époque, j’avais un rêve, celui d’être champion », avait dit-il en 2001. « C’était l’époque de Marcel Cerdan. Très jeune, dans la cour d’école, au lieu de travailler, j’organisais des matchs de boxe avec mes copains ». C’était la première fois que l’acteur avait accepté de donner son nom à un équipement public.

Archives de l'INA - Reportage de février 1961

En dehors des tournages, le jeune Jean-Paul Belmondo retourne pratiquer la boxe à l'Avia Club, qui possède une salle à Paris, petite soeur de celle d'Issy où il a commencé à chausser les gants. Il est médaillé d'or de la ville d'Issy. (Source : RTF - Cinq colonnes à la une)

Les membres de l'Avia Club témoignent

Lors de cette soirée d’inauguration, Jean-Paul Belmondo s’était vu remettre la médaille d’or de la Ville par André Santini, qui se souvient avec émotion de « cet homme aux mille talents et à l’humanité si généreuse », dans une lettre adressée à son fils, Paul Belmondo. « Grand Officier de la Légion d’honneur et du Mérite, titulaire de la Médaille d’Or de la Ville d’Issy-les-Moulineaux […] Jean-Paul BELMONDO recevait les décorations avec l’humilité d’un enfant qui avait réalisé ses rêves, d’un artiste qui respectait son public, d’un amoureux de la création vraie… »

Le Conseil Municipal du 14 octobre prochain lui rendra un hommage officiel.