Publié le 22 mars 2019

Bambi, boxeur isséen, a été sacré Champion du monde de boxe thai

Rencontre avec le jeune Isséen de talent.
"Être champion, pour moi, ce n'est pas vraiment un objectif. A long terme, je veux qu'on se souvienne de moi comme d'une personne à part entière." 

Bampara Kouyaté, aka Bambi, a décroché le 16 mars en Thaïlande le titre prestigieux de Champion du monde de boxe dans la catégorie -71 kilos. Rencontre avec l’Isséen double champion de France qui a fait ses armes au club d’Issy BMTC (Biga Muay Thaï Club).

Pouvez-vous revenir sur votre parcours ?
Bampara Kouyaté : J’ai commencé le « Muay » adolescent. Par curiosité, et après avoir fait le tour de certains sports (athlétisme, Kung fu, etc.), je voulais voir autre chose et ce sport m’a attiré par son aspect complet. J’ai fait un premier essai au club BMTC il y a 8 ans, à l’âge de 15 ans, grâce à un ami qui pratiquait déjà cette discipline. J’ai commencé par du loisir et j’ai tout de suite pris goût à ce sport que je considère plus comme un art qu’un simple sport de combat, de par son charisme et les valeurs qu’il inculque, des valeurs que l’on n’a pas forcément quand on est ado. Grâce aux entraînements, à la patience et la persévérance de mon coach Biga Tidiani et de mes autres coachs Will et Lass, j’ai pu progresser, prendre du niveau, goûter à la compétition : un monde qui était tout nouveau pour moi. Un univers où l’on doit constamment travailler et se surpasser si l’on veut réussir et atteindre ses objectifs.

Bambi entouré de Tidiani Biga et Albert Cherif
De gauche à droite : Tidiani Biga, Bambi et Albert Cherif

Un mot sur votre club ?
B. K. : Mon club a été fondé par Tidiani Biga, champion de France d’Europe et du Monde. Dans une salle dédiée (avec sacs de frappe et ring située sur l’esplanade Raoul Follereau), il accueille tous les âges, enfants, ados et adultes. Les cours sont mixtes, ouverts aux compétiteurs comme aux loisirs et sont adaptés en fonction des niveaux de chacun. En ce qui concerne mes entraînements, ils sont quotidiens, assez intensifs et variés, adaptés selon les échéances, compétitions à venir et les adversaires. Ils reposent essentiellement sur la technique, le physique et le technico-tactique.

Quelles sont les clés, selon vous, de vos victoires successives ?
B. K. : Pour progresser, il est indispensable d’être assidu et régulier et surtout d’être sérieux. C’est un mode de vie, une façon de penser. Il y a beaucoup de sacrifices, de concessions et de travail à fournir. En plus de tous ces efforts physiques, le mental reste indispensable. Mon investissement m’a permis d’évoluer rapidement et ainsi devenir deux fois champion de France classe B 2017 et 2018 en - 71 kg et champion du monde pro amateur en 2019. C’est une fierté pour moi d’avoir obtenu ces titres car ils représentent le fruit de notre travail. Mes objectifs futurs sont de continuer d’évoluer en classe A, de gagner encore plus de titres et de devenir le meilleur.

Rencontre avec Bampara, alias Bambi, jeune Isséen de 23 ans, double champion de France de boxe muay thaï, et boxeur au BMTC (Biga Muay Thaï Club).