Mis à jour le 28 décembre 2022

A Issy, des « éco-écoles » pour apprendre dès le plus jeune âge à prendre soin de la planète

Si le groupe scolaire des Chartreux fait office de précurseur en la matière, de nombreuses écoles de la Ville se lancent dans des programmes de sensibilisation au développement durable.

Le développement durable s’est inscrit dans le projet pédagogique de l’école des Chartreux dès son ouverture. Rapidement, ce groupe scolaire a rejoint le dispositif éco-école, la version française d’eco-schools, un programme international d’éducation au développement durable, de la maternelle au lycée. Il repose sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs d’un établissement scolaire (élèves, enseignants, direction, personnels administratifs et techniques, etc.) mais aussi du territoire (collectivités, associations et parents d’élèves). L’école des Chartreux tentera d’ailleurs cette année d’obtenir ce label prestigieux pour la neuvième fois, en développant des actions sur les thématiques biodiversité, déchets et solidarités.

Des actions de sensibilisation

Une autre école a rejoint le programme éco-école cette année : l’école Montessori bilingue Smiles’n Kids. Située rue Marcel Miquel, cette école ouverte en 2018 accueille une quarantaine d’enfants d’âge maternel qui seront sensibilisés à l’observation de la nature et, avec leurs parents, à la réduction des déchets. De leur côté, les écoles Jules Ferry élémentaire et Bords de Seine ont été labellisées E3D (école en démarche globale de développement durable) pour la première fois en 2022.

Ce dispositif, dans lequel est aussi engagée l’école Justin Oudin maternelle, a été développé par l’Éducation Nationale avec des objectifs similaires à éco-école. Au-delà de ces labels, quasiment toutes les structures entretiennent des plantations, durant ou hors temps scolaire. Nombreuses sont celles qui ont mis en place des collectes de piles, d’instruments d’écriture ou de cartouches d’encre pour sensibiliser les élèves au recyclage. Les accueils de loisirs du CLAVIM poursuivent ces sensibilisations les mercredis et durant les vacances comme à Anatole France élémentaire avec une initiation à la pêche (en relâchant les poissons) ou à Françoise Giroud avec des activités de sciences participatives.