Publié le 2 mars 2021

🏰 Il y a 150 ans, le Fort d'Issy était investi par les Communards

L'histoire d'Issy a été fortement marquée par les combats qui se sont déroulés au cours de l'hiver 1870 et du printemps 1871, d'abord pendant le siège de Paris par les Prussiens puis lors de la Commune de Paris.

De nombreux rendez-vous marqueront, jusqu’à l’été 2021, cette « bataille d’Issy », qui joua un rôle décisif dans la guerre civile qui opposa Communards et Versaillais. Près de la moitié des maisons d’Issy, et tous les édifices publics, ont été démolis au cours des combats.

À Issy, tout commença les 19 et 20 mars 1871, lorsque les fédérés s’emparèrent du Fort d’Issy. La veille, le 18 mars, ces citoyens parisiens engagés dans la défense de la capitale pendant son siège par les Prussiens, s’étaient opposés à l’enlèvement de leurs canons sur la butte Montmartre, tuant deux généraux et poussant le gouvernement à quitter la capitale pour s’installer à Versailles.

Erigé en 1842, le Fort d'Issy était alors l’un des 19 forts militaires destinés à défendre Paris. Au cours du siège de Paris par les prussiens, comme lors des combats fratricides de la Commune, il constituait la clé pour entrer dans la capitale. Il couvrait en effet la partie la plus faible de l’enceinte parisienne, au Point du Jour. Si en janvier 1871 le Fort a résisté aux Prussiens, il sera pris sans combats par les troupes versaillaises le 9 mai 1871.

Le 25 avril 1871, déjà, l'artillerie versaillaise avait commencé à bombarder le Fort, après que les Versaillais aient essayé, quelques jours plus tôt, de leur reprendre la redoute de Meudon. Dans la nuit qui suit, 400 hommes du 110e régiment d'infanterie surprenaient la défense fédérée et s'emparaient du village des Moulineaux, qui protège l’accès au Fort, tandis que les Communards, sous le commandement du Général Eudes, occupaient le séminaire Saint-Sulpice.

Le lendemain, l’installation de canons devant l’église Saint-Etienne provoquait la riposte des Versaillais, qui investissaient, dès le 30 avril, le cimetière, les carrières et le parc d’Issy. Le Fort est encerclé, temporairement abandonné par les Fédérés. Il tombe au mains des Versaillais le 9 mai.

Chaque mois, jusqu’à cet été, Point d’Appui reviendra sur cette page d’Histoire qui a marqué  notre ville. Vous pourrez aussi accéder à de nombreuses informations sur le site de l’association Historim.fr et au « mur mémoriel » du Temps des Cerises. Ecran tactile, carte évolutive, films et photographies vous y attendent.

Sur réservation ici