Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa Vie quotidienneEnfanceEducationCantines scolaires: manger en respectant l’environnement

Cantines scolaires: manger en respectant l’environnement

Date de publication : 01-09-2017   |   Dernière mise à jour : 01-09-2017   |     |  

Issy-les-Moulineaux et le prestataire de restauration scolaire Elior s’engagent pour des espaces de restauration responsables et des journées pleines de rebondissements pour les jeunes convives.

Des animations

Près d’une centaine d’animations attendent les enfants en classe afin de leur faire découvrir saveurs et plaisirs dans l’assiette. Certaines ont pour but de les sensibiliser au « manger local », à l’agriculture biologique et au commerce équitable.

 

En juin dernier, les enfants de l'école des bords de Seine ont participé à de tests d'innovation culinaire, qui seront intégrés dans les futurs menus : volaille sauce Speculoos gratin de pommes de terre au colombo, etc. Cette animation sera de nouveau proposée en 2017.

 

Le self qui fait grandir

Par ailleurs, l’école élémentaire Paul Bert bénéficiera à la rentrée de l’installation du nouveau concept du « Self qui fait grandir ». Conçu par Elior, ce self repose sur un parcours autonome qui permet à l’enfant de manger à son rythme et de se servir selon son appétit et ses goûts.

 

L’équilibre alimentaire, sur le plan nutritionnel, est respecté quel que soit le choix des enfants.

Les enfants seront sensibilisés au gaspillage et au recyclage par le moyen d’une table de tri Eco-plats-nets.

 

Le bilan carbonne des assiettes de nos jeunes élèves isséens

Dans une démarche de développement durable, Elior s’est engagé auprès de la ville d’Issy-les-Moulineaux à réaliser un bilan carbone de ses activités, une méthode comptabilisant les missions de gaz à effets de serre permettant d’évaluer l’impact environnemental d’une assiette. 

 

Ce bilan carbone prendra donc en compte les achats alimentaires, la consommation d’énergie, les déchets ou encore l’utilisation de produits (stockage et cuisson). Un rapport sera ensuite réalisé afin d’accompagner des pistes d’actions pour favoriser la réduction de son impact en 2018.

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page