Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeL'environnementIssy-les-Moulineaux poursuit ses actions en faveur du développement durable

Issy-les-Moulineaux poursuit ses actions en faveur du développement durable

Date de publication : 28-12-2017   |   Dernière mise à jour : 28-12-2017   |     |  

Retour sur les actions marquantes de 2017, en plus des 24 événements gratuits de sensibilisation organisés cette année.

Limiter l’incinération de déchets
La Ville a poursuivi son action en la matière avec l’ouverture du premier composteur collectif de quartier dans le square Louis Blériot, puis un second dans le square Weiden.
Afin de respecter la réglementation en vigueur, une collecte de biodéchets a été mise en place dans le restaurant de l’école Jules Ferry, qui a permis, sur la première année scolaire, de méthaniser 12 tonnes de restes alimentaires.
Le succès de la collecte de Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) mise en place une fois par mois sur les places Madaule et Corentin Celton ne faiblit pas avec en moyenne à chaque fois près de 2500 kilos d’objets récupérés.

 

Développer la mobilité durable
2017 aura été marquée par le passage à l’électrique de l’ensemble de la flotte du TUVIM, par la présentation d’une navette autonome électrique dans le parc de l’Île Saint-Germain ou encore par le déploiement sur la Ville de Cityscoot, solution de partage de scooters électriques. En septembre a été organisée la 1re édition de la Journée de la Mobilité Électrique au Fort d’Issy ; elle a permis à différents constructeurs d’exposer leurs modèles électriques qui pouvaient être testés, mais aussi de présenter des solutions de bornes de rechargement, d’auto partage, de scooters, de vélos à assistance électrique et de trottinettes électriques, en plus d’une conférence sur le sujet au Temps des Cerises.
Le mois de janvier 2018 verra le déploiement du nouveau service de Vélib’ Smovengo (avec 30 % de vélos à assistance électrique) qui permettra d’installer six nouvelles stations sur la Ville. À ces actions s'ajoutent les expérimentations menées par le projet So Mobility, qui réunit la Ville et plusieurs grandes entreprises locales, pour fluidifier les déplacements grâce au numérique.

 

Des labels « verts »
Les efforts portés en matière de Développement Durable auront été récompensés par différentslabels. Issy-les-Moulineaux est devenue une des cinq premières villes françaises à être labellisée « EcoQuartier Étape 4 » avec le quartier Bords de Seine.
Dans un tout autre domaine, trois cantines scolaires, à savoir celles des écoles Saint- Exupéry, les Chartreux et Louise Michel, ont obtenu la certification Ecocert Niveau 1, référentiel qui se résume pour les restaurants scolaires à la formule « plus de bio, plus local, plus sain et plus durable ».
Toujours dans le domaine scolaire, les Chartreux ont obtenu pour la 4e année consécutive le label européen Eco-école qui récompense les efforts fournis en matière de biodiversité, de réduction des déchets, de gestion de l’eau…

 

Promouvoir la nature en ville
L’année aura bien entendu été marquée par l’ouverture de la Ferme pédagogique dans le parc Henri Barbusse. Par ailleurs, la Ville reste partie prenante du dispositif « Jardiner ma ville » et deux nouveaux projets ont vu le jour, dans le square Louis Blériot avec des bacs potagers et au Chemin de la Bertelotte avec des cultures en pleine terre.
Ces actions en matière de végétalisation urbaine ont été récompensées lors des Assises de la Biodiversité, où le miel présenté par la Ville a remporté le deuxième prix du concours « villes de miel » devant 45 autres candidatures.

 

Poursuivre la dématérialisation
Le service IRIS est au centre du dispositif de gestion de la relation avec les services de la Ville en enregistrant et dirigeant vers les bons interlocuteurs les demandes des Isséens, quel que soit le mode utilisé. 2017 a vu les téléformulaires devenir le premier canal de contact, représentant 44 % de l’ensemble des demandes et supplantant ainsi le traditionnel courrier papier et les courriels.
Ces téléformulaires permettent de mieux formaliser les demandes adressées aux services, mais surtout de dématérialiser complètement le processus de traitement jusqu’à la réponse, envoyée désormais par courriel au demandeur.
Le nombre de courriers affranchis par la Ville diminue ainsi chaque année.

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page