Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeLes rues d'IssyLes rues d'Issy de E à FFrancisco Ferrer (villa)

Francisco Ferrer (villa)

Date de publication : 19-04-2006   |   Dernière mise à jour : 01-07-2015   |     |  

La villa commence rue du Moulin de Pierre et se termine en impasse. Elle est située dans le quartier : Les Hauts d’Issy / Les Épinettes - Le Fort. Elle mesure 61 mètres de long.

Elle a été ouverte au moment de la guerre de 1914 - 1918. Ce fut d’abord un passage particulier, puis un « chemin » lorsque les riverains l’eurent étoffé.

 

Son nom lui a été attribué par délibération du Conseil municipal du 3 février 1920 - qui a ratifié une décision des riverains.

 

 

Ce nom a été choisi en hommage à Francisco Ferrer (1859 - 1909), homme politique espagnol.

 

 

Francisco Ferrer y Guardia naît le 10 janvier 1859 à Alella, petit village situé à quelques kilomètres au nord de Barcelone. Il travaille chez un marchand de draps, qui l’initie aux idées nouvelles et l’aide dans ses études. Devenu libre penseur et franc-maçon, Ferrer prend part, en 1886, à la révolte organisée par le général Villacampa au cours de laquelle les républicains tentèrent de renverser la monarchie et de proclamer la république en Espagne. L'échec de cette insurrection oblige Ferrer à s'exiler à Paris. Ferrer s’est associé au mouvement animé par des démocrates espagnols qui veulent retirer à l’église espagnole son hégémonie en matière d’enseignement. C’est donc en ce sens que Ferrer crée en 1901 une école à Barcelone (l’Ecole Moderne), multiplie les publications pédagogiques. L’ambition de Ferrer était de faire de cette école une sorte de Maison du Peuple permettant de favoriser l’instruction de tous. Le 31 mai 1906, jour du mariage du roi Alphonse XIII, un ancien employé de la librairie de l'École moderne lance une bombe sur le cortège. Après 13 mois d'emprisonnement, Ferrer est jugé et, devant l’absence de preuves, il est acquitté. Ferrer est ensuite accusé d'être l'instigateur de l'insurrection de 1909 à Barcelone, la semaine tragique, intervenue à l’occasion de la grève générale contre l’intervention militaire au Maroc. Ferre est jugé le 9 octobre 1909 par un tribunal militaire qui le condamne à mort après une parodie de procès. Ferrer sera fusillé.

 

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page