Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLa villeLa culture à IssyDes ateliers pour tous

Des ateliers pour tous

Date de publication : 09-03-2007   |   Dernière mise à jour : 11-12-2018   |     |  

Les Arcades ont aussi pour mission de proposer plus d'une quarantaine d'ateliers ouverts à tout public, à partir de 5 ans. Une conférence thématique sur l’art est proposée en accès libre chaque mois.

Actualités

INSCRIPTIONS

 

Quelques places sont encore disponibles pour les adultes en journée (pratique de la terre, dessin, peinture et modèle vivant) et les enfants (pratique de la terre).

Plaquette disponible ICI

 

 

FORUM DES FORMATIONS ET DES MÉTIERS DE L'ANIMATION

Samedi 15 décembre de 14 h à 17 h

aux Arcades, l’école d’art d’Issy

Entrée libre sans réservation

 

Vous êtes intéressés par les métiers de l’animation ? Vous souhaitez découvrir les formations proposées ?

Cette rencontre vous permettra de dialoguer avec des professionnels des métiers de l’animation et des responsables de formations dans le cadre d’une table ronde.

Ce forum est organisé à l’occasion de la deuxième édition des rencontres du cinéma jeunesse : Issy t’anime organisées par la Ville d'Issy-les-Moulineaux, en partenariat avec The Seoul Guro International Kids Film Festival (GUKIFF) et avec le soutien de la MAIF.

 

Intervenants :

Chae Won Jae, professeur et directeur du département d’animation à l’université Mokwon en Corée du Sud.

Antoine Delebarre, réalisateur, diplômé de la Poudrière à Valence.

Emilie Pigeard, réalisatrice et scénariste, diplômée de l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Paris.

Romain Sein, artiste plasticien, enseigne le dessin et l’illustration orientée vers l’animation aux Arcades et à l’Ecole supérieure d’art Pays Basque.

Cécile Welker, enseignante en histoire du cinéma d’animation et chargée du suivi des projets des étudiants à Waide Somme, département Image animée de l’Ecole supérieure d’art et de design d’Amiens.

 

 

 

CYCLE DE CONFERENCES  - DEVENIR ARTISTE : UNE QUESTION DE GENRE

 

Alors que les femmes sont admises à l’Ecole des beaux-arts de Paris depuis à peine plus d’un siècle, l’orientation vers les études artistiques s’est largement féminisée depuis les années 80. Les écoles supérieures d’art comptent en moyenne 65% d’étudiantes, les classes préparatoires 70%. Dans ces mêmes écoles supérieures, cette majorité d’étudiantes se retrouve face à une majorité d’hommes enseignants. Puis lorsqu’elles choisissent de poursuivre leur activité artistique, les femmes sont confrontées à une scène de l’art où les oeuvres qui ont le plus de visibilité et de valeur sont majoritairement produites par des hommes. Une bien mystérieuse inversion que des sociologues, philosophes, critiques d’art, artistes, et autres acteurs du monde de l’art tenteront d’élucider au cours de ce cycle.

 

Programme du cycle de conférences

 

 

Brigitte Zieger, Shooting Wallpaper, 2006

 

 

Une féminisation en trompe l’oeil de l’art contemporain ?
Conférence de Mathilde Provansal, chercheuse en sociologie

Jeudi 10 janvier 2019 à 19h30

Entrée libre, sans réservation

 

Les Arcades reçoivent Mathilde Provansal, chercheuse en sociologie, professeure agrégée de SES, elle est pour l’année 2018-2019, attachée temporaire d’enseignement et de recherche à Sciences Po Paris.
En dépit de la féminisation des écoles d’art et de la population des artistes plasticien.ne.s, femmes et hommes artistes ne connaissent pas les mêmes carrières et n’ont pas les mêmes chances d’accéder à la réputation artistique au sein du monde de l’art contemporain. Les femmes sont sous-représentées parmi les artistes les plus cher.e.s sur le marché de l’art, elles sont moins visibles dans les lieux de monstration prestigieux de l’art contemporain et disparaissent du sommet des palmarès artistiques. Quels sont les processus sociaux limitant l’entrée, le maintien et l’accès à la reconnaissance des plasticiennes ?
Mathilde Provensal proposera quelques pistes de compréhension en s’appuyant sur une recherche menée dans le cadre de son doctorat de sociologie sur les trajectoires socioprofessionnelles des diplômé.e.s d’une école des beaux-arts française.

Il s’agit ainsi de « saisir la dynamique de construction des inégalités sexuées aux différents moments des carrières professionnelles » (Buscatto & Marry, 2009, p. 171), en l’occurrence ici au début de la carrière, en mettant au jour « les mécanismes informels et peu visibles qui se cumulent plutôt aux différents moments des « carrières » féminines pour handicaper les femmes, en comparaison aux hommes, dans leur progression professionnelle » (p. 177). En effet, pour comprendre comment certain-e-s artistes atteignent le haut des palmarès artistiques et comment cela s’accompagne de « la moindre présence des plasticiennes aux plus hauts niveaux de la hiérarchie artistique, professionnelle et économique » (Buscatto, 2016) il importe de comprendre comment on a trié, différencié et hiérarchisé les candidat-e-s potentiel-le-s à la carrière artistique. Toutefois, l’entrée dans la carrière artistique n’est pas subordonnée à la formation dans une école d’art. Le marché du travail artistique est en effet plutôt ouvert et il n’existe pas a priori de droit d’entrée, n’importe qui pouvant se déclarer artiste plasticien-ne. Malgré cela, le passage ou non dans une école d’art constitue l’un des moments de cette construction sexuée des carrières. Cela amène à interroger leur rôle dans la formation et la production des inégalités sexuées. Il s’agit ainsi d’analyser la mise en place de différenciations sexuées dans les parcours professionnels en privilégiant l’analyse d’un moment particulier qui précède l’entrée dans la carrière artistique, à savoir le recrutement au sein d’une école d’art.

Extrait de Mathilde Provansal « Au-delà de la vocation artistique : un recrutement sexuellement différencié des candidat-e-s à une carrière de plasticien-ne ? »,
Éducation et socialisation, les cahiers du CERFEE n°42, mis en ligne le 22 octobre 2016
Texte intégral consultable ICI

Mathilde Provansal, ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Lyon, réalise actuellement un doctorat de sociologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne intitulé « Artistes mais femmes. Carrières et réputations artistiques dans l’art contemporain ».
Les Arcades

 

 

 

Les Arcades

52-54, boulevard Gallieni

Informations : sortir.issy.com

 

 

 

 

ATELIERS D'ARTS PLASTIQUES TOUS PUBLICS

Les Arcades ont pour mission  de rendre accessible la pratique des arts plastiques à tous dès 5 ans au travers d’une quarantaine d’ateliers. Ces enseignements sont dispensés par une équipe pédagogique spécialisée à partir de pratiques plastiques multiples (peinture, dessin, volume, collage, modelage, etc.). L’ensemble des ateliers se déroulent du lundi au vendredi de 9h à 22h ainsi que le samedi de 9h à 12h. Tout au long de l’année, les Arcades présentent les travaux réalisés par les élèves de chaque atelier dans le hall de l’établissement.

Présentation des enseignants

 

 

DOCUMENTATION

Lieu d'échanges, de créations et de connaissances, les ARCADES disposent d'une documentation d'art contemporain ouverte à tous, du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30. Elle permet d’effectuer, sur place, des recherches avec l’aide si nécessaire de la documentaliste, qui peut accompagner et nourrir la réflexion autour de thématiques précises. Le fonds, spécialisé en art contemporain, est constitué de plus de 1800 ouvrages (monographies d’artistes, catalogues d’exposition, livres d’histoire de l’art, ouvrages thématiques, etc.) ainsi que d’abonnements à des revues dédiées aux arts plastiques, de DVD et de dossiers thématiques.

 

 

PARTENARIATS AVEC L'EDUCATION NATIONALE

Les Arcades ont établi depuis plusieurs années de nombreux liens avec l’Éducation nationale, en particulier avec l’Inspection Académique des Hauts-de-Seine et constituent aujourd’hui un lieu d’expertise reconnu pour l’Académie de Versailles.

 

PROJET D'EDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

La ville d’Issy-les-Moulineaux, au travers des Arcades, propose depuis l’année scolaire 2009-2010 un dispositif d’ateliers de pratique et de sensibilisation artistiques en direction des publics scolaires du premier degré de la ville.

Ce dispositif est mené en partenariat avec l’Éducation nationale représentée par la 16ème circonscription de l’Inspection Académique des Hauts-de-Seine. Il a pour mission d’initier et de développer des compétences sensibles et plastiques chez l’élève grâce à l’intervention d’un artiste en milieu scolaire, qui élabore, en étroite collaboration avec l’enseignant de la classe, un projet spécifique ; chaque atelier est préparé avec l’enseignant en fonction des objectifs pédagogiques de la classe et / ou ceux de l’école. Il s'agit d'un parcours pédagogique constitué d'une découverte et d'un apprentissage à la fois pratiques et théoriques, mené par l’artiste. Axés sur la sensibilisation à l'art à travers la découverte de l'histoire de l'art et des ateliers de lecture d'image (dans la classe ou le musée), les projets reposent aussi sur l'expérimentation des matériaux et des techniques de création artistique. Pour l'année scolaire 2018-2019, ce sont les écoles mixtes Anatole France et Voltaire qui bénéficieront de ce dispositif, financé par la Ville d’Issy-les-Moulineaux.

 

Archives

 

CONFÉRENCES

La couleur, de la science à la sensation (suite) 

Le cycle de conférences consacré à la couleur la saison dernière a montré la richesse et la complexité de ce domaine qui touche de nombreuses activités au croisement de l’art, du design, de l’architecture et de l’industrie. Les Arcades vous proposent de poursuivre l’exploration de ce champ en rencontrant d’autres artistes, mais également une linguiste, un designer, une anthropologue et un « arcenciologue ». L’artiste Emmanuelle Villard ouvrira le cycle en évoquant ses peintures abstraites dont les motifs colorés se jouent de leurs pouvoirs d’attraction et de répulsion. Au terme de ces deux cycles de conférences, vous  pourrez contredire l’un des plus célèbres adages populaires en affirmant désormais que les goûts et les couleurs, ça se discute !

 

Emmanuelle Villard
Artiste
Vendredi 6 octobre 2017, 19h30
 
 
Anne Varichon
Chercheuse en anthropologie de la couleur
Lundi 20 novembre 2017, 19h30
 
 
Olivier Soulerin
Artiste
Lundi 18 décembre 2017, 19h30
 
 
Philippe Fagot
Consultant en management de la couleur et arcenciologue
 
Mercredi 24 janvier 2018, 19h30

 

La couleur, de la science à la sensation

Pour certains, la couleur est une idée, pour d’autres, une sensation, et pour d’autres encore, un fait voire une matière. Au seuil des années 1960, dans son célèbre ouvrage L’Interaction des couleurs, l’artiste Josef Albers affirme qu’ « une couleur n'est presque jamais vue telle qu'elle est réellement, telle qu'elle est physiquement ». L’historien Michel Pastoureau confirme la difficulté d’appréhender la couleur en remarquant qu’elle « n’est pas tant un phénomène naturel qu’une construction culturelle complexe, rebelle à toute généralisation, sinon à toute analyse ». Plus que tout autre domaine, la couleur nécessite de ce fait une approche transversale, aux confins des sciences physiques, humaines, cognitives et de l’esthétique.

Les Arcades invitent plusieurs chercheurs et créateurs à venir nous éclairer sur ce domaine complexe en partageant leur connaissance de la couleur à la lisière de la théorie et de la pratique.

 

Philippe Fagot

Consultant en management de la couleur et arcenciologue

Jeudi 13 octobre 2016, 19h30

 

Anne Varichon

Chercheuse en anthropologie de la couleur

Jeudi 17 novembre 2016, 19h30

 

Elsa Tomkowiak

Artiste

Jeudi 15 décembre 2016, 19h30

 

Marie-Pierre Servantie

Chromo-architecte

Jeudi 19 janvier 2017, 19h30

 

Marie Rochut

Coloriste et enseignante

Mardi 28 février, 19h30

 

Riwan Tromeur

Artiste

Jeudi 23 mars, 19h30, à l’Espace Icare

 

Ce cycle a été élaboré avec la collaboration de Bernard Metzger, artiste, membre fondateur du European Colour Observatory in contemporary art (www.eco-ca.fr)

 

 

EXPOSITIONS

Exposition : To our presence

Venez découvrir les œuvres de la collection du FRAC dans une exposition conçue par les élèves et les étudiants des Arcades.

Découvrez 14 oeuvres de la collection du Fonds régional d’art contemporain d’Ile-de-France sélectionnées par un groupe de travail formé d’élèves amateurs, d’étudiants de la classe préparatoire et d’usagers des médiathèques.

Intitulée « To our presence », l’exposition évoque notamment la question du collectif.

Retrouvez les œuvres des artistes suivants Lucien Hervé, Joan Jonas, Antoine Marquis, Jean-Luc Moulène, Jonathan Monk et Maurizio Nannucci, Lili Reynaud Dewar, Shimabuku, Sister Corita Kent

Exposition du 9 au 26 janvier, du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30

Vernissage le mercredi 10 janvier à 19h

 

Révélations

Le FRAC s'expose aux Arcades

 

 

A partir de la collection du Fonds régional d’art contemporain d’Ile-de-France.

Aux Arcades du 18 janvier au 19 février 2016

Ouverture du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

Entrée libre

 

De gauche à droite, oeuvres de : Mrzyk & Moriceau - Raymond Hains - Raymond Hains

 

Avec les œuvres de

Erica Baum, Anne Brégeaut, Stefan Brüggemann, Raymond Hains, Teun Hocks, Véronique Joumard, Mrzyk & Moriceau, Bruno Munari, Olaf Nicolai et Joëlle Tuerlinckx.

 

Livret de l'exposition ICI

Facebook Frac Ile-de France

www.fraciledefrance.com/

 

 

Exposition concue par un groupe de travail formé au sein des Arcades et composé d’élèves des ateliers d'arts plastiques et d’étudiants de la classe préparatoire aux écoles d’art :

Mattéo Astolfi, Elisabeth Banom, Clarisse Bernier, Raphaëlle Doineau, Bulle Dupont, Elise Bergonzi, Chloé Emile, Théo Hermann, Hélène Métivier, Jean-Serge Sallh, Malo Sannié

 

Coordination du projet

Pauline Lacaze, pour le service des publics du Frac Ile-de-France

Emmanuel Hermange, pour les Arcades, l’école d’art de la Ville d’Issy-les-Moulineaux

 

Présentation de l’exposition et rencontre avec le groupe de travail (Entrée libre, sans réservation)

Jeudi 4 février à 18h30

Mardi 9 février à 19h

 

Rencontre avec l’artiste Anne Brégeaut (Entrée libre, sans réservation)

Jeudi 18 février à 17h

Dans le cadre de l’exposition Révélations, Les Arcades proposent une rencontre avec l’artiste Anne Brégeaut. Elle évoquera l’ensemble de son parcours et parlera plus particulièrement de Regarde comme on ne te voit pas (portrait) (1998), série de polaroïds actuellement présentée aux Arcades.

« Regarde comme on ne te voit pas (portrait) (1998), […] est un ensemble de 15 polaroïds proposé par l’artiste comme le portrait d’un homme ou d’une femme que l’on ne voit pas. A la place d’un visage, apparaissent uniquement quelques phrases pour évoquer une personne que le spectateur est dans l’incapacité de percevoir. Ces polaroïds présentent des objets anodins ; des images d’intérieurs et des textes manuscrits qui, dans une écriture enfantine, évoquent une relation à l’Autre. Les clichés sont parfois flous et permettent de développer un univers intime et onirique en bordant les thèmes de l’amour, de l’oubli et de la perte avec une certaine tonalité mélancolique. Ainsi, ce portrait dans lequel devrait normalement apparaître un visage nous montre que l’Autre est comparé à un miroir, ce qui déréalise la figure humaine ; et ces polaroïds nous apparaissent alors comme un portrait en fragments. Cette œuvre permet de révéler les limites du sentiment en jouant sur l’idée du manque. Tandis que l’enjeu d’un portrait est de représenter une personne, celui que propose l’artiste va au-delà de la représentation et laisse au spectateur le soin d’imaginer ce portrait. Ici, le langage permet d’une certaine manière de remplacer la figure humaine ; d’ailleurs Anne Brégeaut dit elle-même que " l’image ou l’écrit, c’est toujours de l’absence, une manière d’habiter le vide avec pratiquement rien ". »

Chloé Emile

Pour voir toutes les collections des Frac cliquer ici.

 

 

 

 

Stage de design

Les Arcades ont invité en février 2016 le designer Guillaume Lehoux, cofondateur de Noir Vif Design Studio, à animer un stage de sensibilisation au design d'objet.

A partir d'une situation de commande définie, les participants ont découvert les principales étapes qui fondent l'approche et la méthode du design. Une imprimante 3D et un logiciel de modélisation ont permis une initiation à la réalisation de prototypes.

 

2e stage de design

Les Arcades ont invité en avril 2017 le designer Aubin Laurent, cofondateur de l’atelier Bonome, à animer un stage de sensibilisation au design d’objet. A partir d’une commande, les participants ont pu découvrir les principales étapes qui fondent la méthode du design.

Les réalisations ont été présentées lors du l'exposition de fin d'année.

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page