Informations

Fermer

Mon Issy

Accédez à votre espace personnalisé

S'inscrire - Se Connecter
To prevent automated spam submissions leave this field empty.

Votre parcours : Issy.comLes grands projetsZAC Léon BlumUn nouveau souffle pour le quartier Blum

Un nouveau souffle pour le quartier Blum

Date de publication : 13-07-2017   |   Dernière mise à jour : 09-11-2018   |     |  

Le projet de réaménagement de la ZAC Blum sera implanté autour de la place Léon Blum au sein d’une zone de requalification située le long de la rue Aristide Briand et de l’avenue de Verdun.

La construction de la future gare de la ligne 15 du Grand Paris Express est l’occasion pour la ville d’Issy-les-Moulineaux de rénover le quartier environnant. Ainsi, le réaménagement de la ZAC Léon Blum a pour objectif de répondre aux enjeux de la métropole, notamment sur les questions de logement et de transport, tout en offrant un cadre de vie agréable à ses habitants.

 

Le projet de la ZAC Léon Blum est divisé en 10 îlots de bâtiments à requalifier. Ils bénéficieront d’un programme de constructions d’une surface globale d’environ 130 000 m² comprenant :

• 100 000 m² de logements (avec au moins 25 % à caractère social)

• 28 000 m² de bureaux

• 3 500 m² de commerces

• une école de 12 classes

• un équipement de petite enfance de 60 berceaux

• le réaménagement de la place Léon Blum

• deux espaces verts

• un mail piéton

• une place afin de permettre l'ouverture des îlots actuels sur le futur quartier

 

Ce projet sera donc implanté autour de la place Léon Blum au sein d’une zone de requalification située le long de la rue Aristide Briand et de l’avenue de Verdun et bénéficiera de l’arrivée d’une des deux gares isséennes du Grand Paris Express.

Afin de tenir compte des remarques issues de la concertation avec les Isséens en 2016, le périmètre de la ZAC Léon Blum a été réduit: le secteur pavillonnaire situé à l’est du boulevard Garibaldi a été retiré du périmètre définitif. 

 

Avec la ZAC Léon Blum, l’objectif est de répondre aux enjeux d’aménagement de la métropole, notamment concernant le logement et les transports, tout en permettant à l’échelle locale la reconversion du quartier offrant un cadre de vie agréable à ses habitants.

 

Un nouveau souffle d'architecture

Des tours de haut vol

En 2016, André Santini recevait Daniel Libeskind, architecte de renom, dans le cadre de la réalisation de l’un des 10 îlots de la ZAC Léon Blum. Ce dernier est alors chargé de concevoir un projet comprenant 20 000 m² de logements, dont 25 % à caractère social, et 1000 m² de commerces sur le site situé entre les arches et l’avenue de Verdun. Pour l’accompagner, la Compagnie de Phalsbourg et l’atelier d’urbanisme, Castro Denissof & Associés, ont été désignés.

 

Lors de la visite sur place, l’ensemble des équipes avait pu mesurer les contraintes de cette étroite parcelle, auxquelles se sont ajoutées les exigences techniques des équipes travaillant sur le projet de la future gare du Grand Paris Express, l’extension des quais et du bâtiment voyageur de la gare Issy RER, et la réservation des espaces nécessaires au prolongement attendu de la ligne 12.

 

Qui est Daniel Libeskind ?

L’architecte newyorkais Daniel Libeskind s’est vu confier la reconstruction du site Ground Zero, à  Manhattan, où se trouvaient les tours du World Trade Center, détruites par les attentats terroristes du 11 septembre 2001. « C’est un projet qui rassemble des aspects en apparence contradictoires : réaliser le mémorial d’une tragédie qui a changé le monde, mais aussi créer une des plus belles et dynamiques villes du XXIe siècle », dit-il à propos de son projet.

Pour l’architecte, l’aspect visuel de ses réalisations, en plus de leurs fonctions, est crucial.

 

 

La ligne d’horizon (skyline), qu’elle soit au bord de l’océan Atlantique ou de la Seine, est un élément omniprésent dans sa réflexion et son travail. Musées, universités, mais aussi centres d’affaires et commerciaux ou immeubles de logements sont autant de projets sur lesquels Daniel Libeskind a exercé son talent, dans de très nombreux pays. Son credo ? « Les villes sont les plus grandes créations de l’humanité ».

 

La Serre, oasis urbaine

Sur la parcelle située entre la rue Aristide Briand et l’avenue de Verdun, derrière la future gare (îlot B de la ZAC Léon Blum) c’est le promoteur OGIC, associé à l’agence d’architecture néerlandaise MVRDV (fondée par Winy Maas) qui a été retenu pour proposer un projet innovant et durable, à l’image des ambitions de la Municipalité pour ce quartier.

 

En effet, célèbres pour leurs œuvres emblématiques à l’échelle nationale (la Rødovre Skyscraper à Copenhague, le Market Hall à Rotterdam ou encore le Skygarden à Séoul), Winy Maas et MVRDV ont travaillé sur plus de 800 projets à travers 36 pays.

 

 

L’architecture proposée sur le site isséen repose sur un concept de village vertical constitué de « mikados » superposés pour proposer un jeu de façades dialoguant entre elles. Différentes coursives et circulations forment la trame viaire de cet ensemble où de nombreux espaces partagés favorisent les échanges entre les résidants : vergers, cuisines, bibliothèques, etc.

 

La typologie des logements est étudiée pour générer une vraie mixité sociale et d’usage ainsi que la rencontre entre les différentes générations.

 

Véritable oasis urbaine, ce village s’insère dans une serre semi-ouverte intégrant plus de 3 000 m² de terrasses et jardins. À la fois écrin et repère, le parti pris architectural renverse les codes traditionnels de l’habitat pour intégrer pleinement la nature en ville.

 

Ce projet novateur et fédérateur, intégré au reste du quartier notamment par la création d’une voie piétonne reliant l’avenue de Verdun et la rue Aristide Briand, reflète l’engagement de la Municipalité qui œuvre chaque jour pour construire une ville plus résiliente, créative et durable, plaçant le confort et la qualité de vie des citoyens au cœur de ses réflexions.

 

 

Inventons la Métropole : Icade lauréat de l’appel à projets

L’appel à projet « Inventons la métropole », lancé en 2016, a pour finalité objectif de révéler la richesse et la diversité de ses territoires, dans une dynamique d’innovation des modèles urbains. Il s'agit du plus grand concours d'architecture jamais lancé eu Europe !

 

164 groupements d’entreprises se sont alors portés candidats pour acquérir les 57 sites concernés. Parmi eux, l’îlot E de la ZAC Léon Blum, qui accueillera la future gare du Grand Paris Express. Quatre mandataires ont alors proposés un projet novateur pour répondre au défi lancé sur le quartier : « penser un aménagement dépassant le caractère fonctionnel et multimodal du secteur pour déployer un cœur de quartier animé et attractif, dans un des hub les plus peuplés de la future ligne 15. »

 

 

 

 

En 2017, le jury de la métropole a annoncé les lauréats de l’appel à projets. C’est le promoteur Icade, aux côtés d’Architecture Studio, qui développera le projet « Ôm » : un immeuble de logements et service feng shui de grande envergure. Il s’appuiera sur un concept d’habitation à la fois humaine et naturelle : un paysage très vert et des logements lumineux, des innovations numériques et environnementales, mais aussi des services aux habitants en termes de commerces et conciergerie notamment.

 

 

 

 

 

Modification du Plan Local d'Urbanisme

Suite à l’enquête publique, du 13 mars au 7 avril 2017, le Commissaire Enquêteur a émis un avis favorable, sans réserve ni recommandation, au projet de modification du PLU (Plan Local d'Urbanisme) d’Issy-les-Moulineaux.

Des études plus précises ont été engagées et, pour permettre la réalisation des objectifs de construction tout en préservant la qualité architecturale du projet, cette modification du règlement a été lancée. Cette modification a permis d’ajuster le plafond de hauteur pour assurer au projet une silhouette élégante et effilée, s’inscrivant de façon harmonieuse dans le cadre existant.

 

Cette modification avait également pour but de rectifier quelques erreurs matérielles et préciser certaines règles relatives à d’autres secteurs.

 

 

Les études sur l’îlot F aménagé par Daniel Libeskind et ses équipes vont donc pouvoir se poursuivre afin de proposer un projet définitif, répondant aux objectifs de constructibilité inscrits dans le programme de la ZAC et proposant une architecture aux lignes élancées.

 

Sur l’îlot situé en face, les démolitions des logements et commerces situés à l’angle des rues Briand et Verdun s’achèvent. D’ici 2024, la future gare du Grand Paris émergera à cet emplacement et viendra conforter la nouvelle dynamique impulsée dans le quartier Léon Blum.

 

En effet, ce seront près de 100 000 m² de logements (avec au moins 25 % à caractère social) qui y seront construits, 28 000 m² de bureaux, 3 500 m² de commerces, une école de 12 classes, un équipement de petite enfance de 60 berceaux. La place Léon Blum sera réaménagée, des espaces verts et un mail piéton seront créés.

 

 

ZAC Léon Blum : signature d’une Charte partenariale de relogement avec l'État

Le 2 mai dernier, une Charte partenariale de relogement des résidents des 51-55 rue Aristide Briand et 83-89 avenue de Verdun a été signée à Issy-les-Moulineaux par André Santini, le sous-préfet Philippe Maffre, Pierre-Christophe Baguet, président de Grand Paris Seine Ouest, Marie-Christine Oghly, présidente du comité régional Action logement d’Île-de-France, et Seine-Ouest Habitat. Afin d’accélérer le processus de relogement, l’État met à disposition une partie de son contingent pour le relogement de ces ménages.

 

L’objectif de cette Charte est d’assurer un relogement des locataires isséens plus rapidement et dans les meilleures conditions possibles. Cette opération est réalisée dans le cadre du programme d’envergure de démolition-reconstruction de la ZAC Léon Blum. Il comptera, à terme, plus de 120 000 m2 de logements neufs dont 650 logements sociaux, soit le double du nombre de logements sociaux que compte actuellement ce quartier.

 

La ZAC Léon Blum va connaître un nouveau dynamisme, une réelle métamorphose, notamment avec l’arrivée de l’une des deux gares isséennes du Grand Paris Express, la gare Issy RER, et grâce à un vaste programme de requalification et d’ambitieux projets immobiliers. Un nouveau quartier mixte sera donc créé, mêlant logements en accession et sociaux, commerces, bureaux, crèche, école et espaces paysagers. Ce sont ainsi 17,5 hectares qui vont être transformés et modernisés.

« Nous agissons sereinement et sans précipitation, s’est exprimé André Santini à cette occasion, avec humanisme et respect, car il n’est pas envisageable de traiter de manière froide et administrative des vies quotidiennes que l’on chamboule. Chaque cas est donc étudié individuellement et tout au long de cette opération, les locataires sont écoutés et accompagnés par Seine-Ouest Habitat. […] Connecté à l’ensemble de la région, avec un accès facilité aux 2 aéroports, ce quartier disposera de l’une des accessibilités les plus compétitives de toute l’Île-de-France ! ».

 

Programme Hoya : le renouveau de l'architecture

 

Dans le cadre de la transformation du quartier Léon Blum, la résidence Hoya, pensée par Jean-Michel Wilmotte, permet d’imaginer la ville de demain, éco-durable et lumineuse.

 

 

C’est dans le cadre de cette transformation du quartier Léon Blum que s’inscrit le programme immobilier Hoya du promoteur Woodeum. La Municipalité, qui a de très fortes ambitions pour ce quartier et ses habitants, a fait appel à des architectes de renommée internationale.

 

 

C’est le cas pour cette résidence contemporaine, à l’esthétique volontairement sobre, imaginée par l’architecte de renom Jean-Michel Wilmotte. Son architecture privilégie les matériaux nobles et durables et repose sur une structure en bois massif, écologique et innovante. Ses grandes ouvertures vitrées permettent une interaction avec son environnement et offrent à chaque logement une importante luminosité.

 

Hoya s’élève sur 6 niveaux plus deux attiques (niveaux en retrait) avec un parking en sous-sol. La résidence dispose de nombreux espaces extérieurs : balcons, terrasses et rooftops offrant des vues variées et dégagées. Cette résidence comprend 39 appartements, du studio au 5 pièces duplex et un commerce au rez-de-chaussée. Les démolitions des bâtiments existants se sont achevées courant septembre et la commercialisation des logements est lancée depuis fin septembre (bureau de vente installé sur site).

 

Plus d'infos sur les travaux du Grand Paris Express

  |     |   HAUT DE PAGE

Haut de page